la ZAD de Décines s’étend sur la zone des traveaux

Info arrivée hier soir:

Décines : la ZAD de la Butte, descend dans la pleine !

Les fils et filles de butte sont heureux de vous annoncer la construction d’un nouveau campement en première ligner devant le chantier de la route d’accès au futur stade des ténèbres; celle qui devrait balafrer le pied de la butte et les pâturages du dernier paysan de Décines.
Nous vous invitons toutes et tous à participer à cette extension de la ZAD de la Butte, en nous rejoignant dès midi ce mercredi 24 juillet !

PS :matériel de constructionet pic-nic bienvenue

RDV midi au rond point de rue victor Hugo et Av Louise Michel 300 mètre du pied de la butte. : plan

Edit:

Retour photos sur la journée :

butte

copains

expulsion

tortue

Une partie de l’équipe au pied du tipi monté le matin même

 

Communiqué des fils de butte :

Les Fils de Butte sont descendus dans la pleine:

Ce 24 juillet à l’aube une quinzaine de zadistes de la butte de Décines ont investi le champ de blé au sud-ouest de la butte qui devrait être goudronné prochainement pour faire une nouvelle route d’accès par le sud du futur stade.

Ils sont allés en première ligne à la limite des travaux de la route, et ont commencé à installer un campement sauvge.

Dès 9H les premières voitures de police sont arrivées puis à 11H 6 camions de CRS les ont rejoints et ont demandé de quitter les lieux.

Nous avons refusé et formé immédiatement une « tortue » pour emêcher notre évacuation. Un d’entre nous qui les a apostrophés vigoureusement a été arrêté tout de suite et placé en GAV au commissariat de Meyzieu. Il a été inculpé « d’outrage à représentant des forces de l’ordre » et passera en procès à Lyon le 26 nov avec l’affaire de l’occupation de chantier du stade le 3 mai dernier, ou il est également inculpé. Les autres manifestants ont décidé de quitter volontairement les lieux vers midi pour éviter une confrontation violente, qui aurait mal tourné devant l’irrégularité du rapport de force ( vingtaine de CRS plus 15 policiers ).

Nous tenons à dénoncer une très forte répression que nous avons subie. Notre action était pacifique et nous n’avions pas bloqué le chantier en cours, ni rien dégradé.

Malgré cela, le pouvoir n’a pas résisté à employer les grands moyens pour écraser notre action de résistance.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s