NDdL – Lettre aux comités locaux – Nouvelles et actions à venir

Depuis la zad de Notre Dame des Landes

Lettre aux comités locaux

Nouvelles et actions à venir

Chers comités, nous étions un certain nombre à ressentir le besoin de vous écrire depuis le mouvement d’occupation sur la ZAD. Il y a quelques mois, dans une atmosphère de répit, porté-e-s néanmoins par la force de la solidarité combative de l’automne dernier, beaucoup d’entre nous commencions à entrevoir la possibilité d’un abandon du projet d’aéroport. Nous voulions même imaginer ce que pourrait être dans ce cas l’avenir de la zone en termes sociaux, agricoles, politiques. Si ces réflexions étaient alors cruciales et nous ont aidé-e-s à donner un nouveau souffle à la lutte et un surplus de sens au mouvement, nous sentons aujourd’hui comme un regain de tension.

Les pro-aéroports, préfecture, vinci et consorts reprennent indéniablement du poil de la bête : annonces va-t-en guerre et commentaires victorieux sur le rejet des recours au niveau européen, fuites sur de possibles barbouzeries, publication prochaine des décrets préfectoraux nécessaires à « l’amélioration du projet », rapport fumeux de la Direction Générale de l’Aviation Civile sur le coût du maintien de l’aéroport actuel à Nantes, préparation du transfert des espèces et des travaux sur le barreau routier, autorisation européenne au gouvernement français de débloquer 150 millions d’euros pour la construction de l’aéroport… Le ciel qui s’assombrit en ce début d’hiver est balayé par de sales rumeurs et des signaux convergents. Il nous rappelle à la nécessité de nous focaliser sérieusement sur la possibilité d’un démarrage des travaux, accompagné ou précédé de nouvelles offensives policières. Après avoir, dans cette lettre, paré au plus urgent et fait le point sur les menaces qui pèsent sur la zad et sur les perspectives d’actions, manifestations et réactions dans les mois à venir, nous voulons aussi prendre le temps de faire quelques retours sur la vie ici et sur les évènements marquants de ces derniers mois. Nous avons en effet le sentiment de n’avoir pas toujours réussi à transmettre où on en était depuis la fin de l’occupation policière, ou alors de manière éparpillée. Nous voyons bien que, de loin, il n’est pas toujours aisé d’appréhender ce qui s’est tramé dans le bocage.

Avant d’aller plus avant, rappelons que nous ne parlons pas ici au nom de l’ensemble du « mouvement d’occupation », entité multiple et hétérogène, sans représentation unifiée (et tant mieux). Nous tâcherons néanmoins dans la seconde partie de faire résonner jusque chez vous quelques voix d’ocupant-e-s et espérons relancer les dialogues et échanges nécessaires pour envisager ensemble la suite. Le début d’année 2014 sera sans nul doute décisif et il faut s’y préparer en conséquence. Nous ne pourrons gagner les batailles qui s’annoncent sans compter sur la force cumulée de tous les comités. L’un des objets important de cette lettre est d’ailleurs d’inviter à une rencontre avec les comités locaux, notamment ceux qui sont les plus proches géographiquement, le samedi 11 janvier 2014 (lieu près de la ZAD à préciser) en vue de préparer les prochaines actions communes.

Suite sur http://zad.nadir.org/spip.php?article2051

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s