Retour sur la manif du 14/04 contre Verney Carron !

Nous étions entre 400 et 500 personnes rassemblées à Saint-Etienne le samedi 14/04/2018 pour protester contre les expulsions à la zad de NDDL.


Des retours et suivis ont déjà été faits sur d’autres sites, voir ici:

http://lenumerozero.lautre.net/Soutien-a-la-ZAD-Un-samedi-apres-midi-dans-le-centre-ville

https://rebellyon.info/SOUTENONS-LA-ZAD-samedi-a-Verney-19003

Voici quelques photos de plus et une vidéo :

Et aussi, voici le tract distribué pendant la manif :

SOUTENONS LA ZAD FACE AUX ARMES DE LA POLICE !

Depuis lundi 9 avril, une opération militaire d’une rare violence est menée sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, sans qu’on comprenne trop bien pourquoi.
Quelques dizaines de personnes y vivaient tranquillement dans des cabanes, cultivant leur potager, élevant des moutons, sur des terres qui – grâce à eux – ont été sauvées du bétonnage.
Pour soi-disant rétablir « l’ordre » sur la zone, et alors que des négociations venaient tout juste de s’engager avec la préfecture, le gouvernement vient d’envoyer 2500 gendarmes pour tout casser. Ce que MM. Macron, Hulot, Collomb cherchent à faire disparaître sous les bulldozers et les grenades, c’est l’idée même qu’il puisse être possible de vivre autrement, d’habiter différemment un territoire et d’en prendre soin collectivement.

Dans sa folle volonté de toute puissance, l’État s’est montré prêt à blesser gravement ses propres citoyen.es, voire à les tuer. Un dispositif militaire ahurissant a été déployé pour attaquer la ZAD, avec l’emploi de blindés et l’utilisation systématique de grenades, notamment de désencerclement, qui ont causé de nombreu.ses blessé.es, parfois graves.

Dans leurs opérations de « maintien de l’ordre », la police et la gendarmerie utilisent de plus en plus massivement des armes dites « non létales » (Flashball, LBD, Taser, grenade lacrymogène, assourdissante, de désencerclement, …), qui sont en réalité un petit peu létales quand même. Outrepassant sciemment leurs règles d’utilisation (tir à bout portant, dans la tête, …), les forces de l’ordre les utilisent pour mutiler – parfois tuer – celles et ceux qui sont dans leur viseur : migrant.es, manifestant.es, banlieusard.es, zadistes, etc. Ces armes servent aussi, à travers leur utilisation massive et arbitraire, à insinuer la peur parmi les citoyen.es : peur d’aller manifester, peur de participer à des actions collectives.

Depuis St Etienne (42) où l’usine Verney-Carron fabrique ces armes, nous dénonçons leur usage irraisonné et criminel par les forces de l’ordre. Nous adressons un message de soutien à la ZAD confrontée à un déchaînement de violence d’État. La brutalité de la répression ne viendra pas à bout de l’espoir qu’elle porte en elle et qui nous anime.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.