Auteur : laraindyjones

[Nouvelle Date! Confirmée] – Duval MC en concert à Lyon le 15 Juin !

NOUVELLE DATE !
15 Juin 2017

Bonjour à toutes et tous,

le Collectif ZAD Lyon est heureux de vous inviter au super concert de Bing OW et DUVAL MC !
Cela se passe au Rafiot, à Lyon le jeudi 15 Juin à partir de 19h30 et jusqu’à minuit.

Extraits des deux artistes:
Bing OW: Souvenons-nous d’un futur sans factures /// La Mission
Duval MC: On désobéit /// ZAD Testet

Buvette et table de presse (ZAD, GPII, …) sur place !

L’argent récolté servira à défrayer les artistes et s’il en reste un peu après cela, il permettra d’approvisionner la caisse du collectif, utile pour acheter du matériel militant, soutenir les ZAD sur place ou localement, mais aussi pallier aux frais judiciaires…

Pour avoir l’adresse du lieu, n’hésitez pas à la demander par mail: concert15juin@riseup.net

Venez nombreux et nombreuses !

Affiche en A3 : cliquer ici,
Flyer en A6: cliquer là

[Bure] – 18 mai – Appel à rassemblement massif devant la mairie de Mandres !

Dernier pique-nique avant le désert nucléaire ?

Empêchons un nouveau vote autorisant l’échange du bois Lejuc ! Rassemblement à partir de 18h devant la mairie de Mandres-en-Barrois !

 

Le 18 mai, le conseil municipal de Mandres-en-Barrois va tenir une session à 20h. À l’ordre du jour, un seul sujet : voter une nouvelle délibération pour régulariser l’échange du bois Lejuc. Le 28 février, le tribunal administratif de Nancy avait invalidé la précédente délibération tenue à 6h du matin le 2 juillet 2015, qui était entachée d’irrégularités, et sommé la commune de Mandres de « régulariser » la situation sous 4 mois. Après 2 mois et demi, nous y voilà, l’Andra contre-attaque : rassemblons-nous massivement pour dissuader tout vote en faveur de l’échange du bois. Ramenons de quoi boire et manger,, instruments de musique, concerts de casseroles, pancartes et banderoles, et surtout soyons le plus nombreux-euses possible. C’est un tournant déterminant de la lutte contre la poubelle nucléaire, nous ne laisserons pas l’Andra se rhabiller des atours de la « légalité » comme ça !

Ce conseil municipal est une mascarade « démocratique » de plus dans un projet qui a fait de l’acceptabilité sociale un art. Mascarade démocratique, de faire peser sur les épaules d’une dizaine d’élus d’un village de 130 habitants sous pression l’échange d’un bois permettant le début des travaux du plus gros projet industriel européen. Mascarade démocratique, de restreindre la décision au conseil municipal, alors qu’en 2013 pour un premier projet d’échange de bois, ce même conseil avait jugé qu’il ne pouvait décemment pas voter seul une décision qui « engagerait l’avenir de la commune pour des milliers d’années », et que lors d’une consultation les habitant-e-s du village avaient voté NON à la majorité des 2/3. Mascarade démocratique, alors qu’au moins 5 élus sur les 11 sont entachés d’une situation de conflits d’intérêt : obtention de baux de chasse via l’Andra, membres de la famille salarié-e-s du laboratoire, obtention de dizaines d’hectares de terres agricoles en baux précaire via l’Andra/SAFER, etc, etc. Comment ces élus pourraient-ils repousser la main qui les nourrit ? Comment croire sérieusement que ce conseil serait « neutre » de l’influence de l’Andra ? Dans le village et autour, personne n’est dupe.

Tout cela est une hypocrisie, et la délibération positive qui risque d’en sortir sera illégitime d’avance ! En réalité le sort de ce bois, bien communal, concerne toutes celles et ceux qui – à Mandres, en Meuse et ailleurs – l’aiment, l’utilisent, y vivent, ne veulent pas le voir transformer en désert nucléaire. Soutenons massivement les quelques conseillers courageux-ses qui vont voter NON à cet échange, et ceux qui, par notre présence, en viendront à s’abstenir. Cette délibération doit refuser l’échange, ou ne pas se tenir. Et, dans tous les cas, la forêt restera libérée de l’Andra jusqu’à l’abandon du projet !

Soyons le plus nombreux-euses possible ! Prévenez vos ami-e-s, votre sœur, votre frère, vos collègues, etc, etc, toutes celles et ceux qui ne sont pas revenus à Bure depuis longtemps, c’est un moment déterminant de la lutte contre CIGEO ! Nous avons boycotté le Débat Public en 2013, nous bloquons les travaux dans le bois depuis près d’un an, nous avons fait tomber des grilles de l’Andra en février dernier : jeudi 18 mai, nous pouvons, avec les habitant-e-s résistant-e-s de Mandres, libérer la commune de l’influence néfaste de l’Andra et porter un nouvel arrêt au projet Cigéo !

Infos pratiques :

  • Rassemblement à partir de 18h sur la place de la mairie pour être là en masse pour 20h. Il risque d’y avoir du bleu, donc assurez vous que vos véhicules sont en règle !

  • Ramenez de quoi faire un joyeux banquet partagé, des instruments, des banderoles, des déguisements, des casseroles, de quoi faire des concerts endiablés et faire résonner à mille lieux l’écho de notre résistance, quand ils voudraient décider en catimini dans une petite salle de mairie de l’avenir de notre territoire pour 100 000 ans.

  • Faites tourner un maximum !        http://vmc.camp / sauvonslaforet@riseup

  • Tel média : 07 53 54 07 31  / Un point presse aura lieu à 19h à côté de la mairie, avec les différentes composantes de la lutte contre la poubelle nucléaire.

La suite du dossier Échange du bois de Mandres :

 

Repris de http://vmc.camp:

18 mai – Appel à rassemblement massif devant la mairie de Mandres !

[Bure] – Rencontre 03/02 aux Clameurs à 18h30

Appel de copains/copines qui reviennent de Bure:

Vendredi 3 février, aux Clameurs à 18h30, on se retrouve pour une présentation de la lutte contre le projet d’enfouissement de déchets nucléaires à Bure. Depuis plusieurs mois, le bois Lejuc est occupé pour empêcher les travaux préparatoires que veut mener l’ANDRA. Sur place, les gentes s’organisent ensemble pour habiter la forêt. En réponse à la menace d’expulsion, un appel à actions sur place comme ailleurs a été lancé entre le 14 et le 18 février. Le samedi 18, il y a un appel à manif à Bure. Pour plus d’infos, on se voit demain aux clameurs pour en discuter. Plus d’infos sur vmc.camp

Les clameurs c’est au 23, rue d’Aguessau 69007 Lyon.

bure

[A45] Rassemblement à Duerne (69) samedi 04/02/2017

Suite à cet événement qui avait été annulé pour cause de mauvais temps:
https://rhonenddl.wordpress.com/2017/01/09/a45-rassemblement-a-duerne-samedi-14012017/

Nouvelle date ! Et cette fois, c’est pas la neige qui nous en empêchera !

capture-du-2017-01-30-05-29-36

A45 : En 2017, c’est toujours NON !

TOUTES et TOUS à DUERNE
SAMEDI 4 FÉVRIER à 11h

Qu’il neige, qu’il vente, la Ruche de l’écologie remettra le chèque de la collecte du petit déjeuner solidaire et du marché des solidarités à la Confédération paysanne pour son appui à la résistance des paysans qui risquent l’expulsion à cause de l’A45.
Nous poserons en même temps la banderole « Non au Massacre de la terre » dans le virage entre Duerne et St Martin en Haut sur le terrain de Jérôme Barange à 300 m du village de Duerne.

Nous, Conf’ paysanne, voulons faire de ce rassemblement un moment de mobilisation contre la destruction de terres agricoles par des projets inutiles en associant les citoyens conscient de l’importance de garder une agriculture locale, durable et citoyenne.

SOYONS NOMBREUX ET NOMBREUSES A DIRE
STOP A CE PROJET NÉFASTE
METTANT A MAL 375 FERMES !

2017, l’abandon c’est maintenant !

La Confédération paysanne du Rhône
Contact : Jérôme BARANGE : 06 78 89 57 99

NON à l’A45 !

[Vaugneray] 21/01 – Projection/Débat de « L’intérêt général et moi »

zad2

En association avec la MJC de Vaugneray et l’association SECOL (Solidarité, Ecologie, Citoyenneté Ouest Lyonnais), nous vous invitons samedi 21 janvier à partir de 15h, salle du Griffon à Vaugneray pour participer au débat avec le film « L’intérêt général et moi », de Sophie Metrich et Julien Milanesi  ainsi qu’avec un sketch et du slam.

Notre Dame des Landes, LGV Sud-Ouest, autoroute A 65 : trois grands projets d’infrastructures mis en œuvre au nom de l’intérêt général et qui ont suscité de très importants mouvements de contestation. Une question se pose : comment, au juste, se forge aujourd’hui en France cette notion d’intérêt général ?
Les réalisateurs ont mené l’enquête en allant à la rencontre des protagonistes de ces controverses : représentants des mouvements citoyens engagés contre ces projets, élus qui les combattent ou les soutiennent, hauts fonctionnaires impliqués dans les décisions, journalistes qui rendent compte de ces conflits. Un film qui interroge le fonctionnement de notre démocratie.

Des artistes du spectacle vivant illustreront à leur manière les actions de résistance citoyenne sur les grands projets inutiles en cours dans notre région.
Un info-kiosque zadiste d’information sera présent.

Les débats se termineront autour d’un buffet éco-festif de la résistance, de la solidarité, et de l’espoir d’une société meilleure pour protéger notre planète et l’humanité.

Des membres du collectif seront présents pour animer le débat et tenir l’info-kiosque.

Venez nombreux et nombreuses!