actu

[ZAD NDDL] – On est plus chaud que les lacrymos !

tir-tendu-nddl-stephane-mahe
Depuis quelques jours, des rumeurs d’expulsions de la ZAD de NDDL ont circulées. Ce n’étaient que des rumeurs, mais nous savons que le gouvernement, s’il passe à l’action, devraient expulser dans les jours ou semaines à venir, se réfugiant notamment derrière les résultats de la consultation biaisée. Plus que jamais, nous devons montrer notre soutien à la ZAD et ses habitant.e.s!

 

Le 8 octobre, une grande manifestation sur la ZAD est prévue ainsi que des constructions et une fête. Voici l’appel pour cette grande journée de mobilisation :

https://www.acipa-ndl.fr/actualites/divers/item/686-8-octobre-2016-nddl-que-resonnent-les-chants-de-nos-batons

Afin de monter sur la ZAD, des bus affrétés par la confédération paysanne au départ du Pilat, de Savoie ou d’Aix passeront par Lyon (pour plus d’infos contacter rapidement rhonenddl@riseup.net)

annonces-ndl

A Lyon aussi ça s’organise !

Le 8 octobre c’est à Vaulx en Velin que ça se passera pour ceux et celles qui ne peuvent pas aller à la ZAD. Le rendez-vous est à 10h (pour des prises de parole, témoignages), Place Guy Moquet et sera suivie d’un pic-nique à 13h, Place du Mont Cindre (venir avec son panier). Une lutte pour défendre leur quartier est en cours là-bas, d’où une convergence avec la ZAD de NDDL (plus d’infos ici : http://rebellyon.info/Rassemblement-autour-des-resistances-aux-16981)

vaulx-debout

En cas d’évacuation de la ZAD, voici l’appel des lyonnais.e.s et stéphanois.e.s, régulièrement mis à jour avec les nouvelles organisations signataires:

APPEL A DEFENDRE LA ZAD – Lyon

Et même si ça expulse pas, venez nombreux et nombreuses au week-end d’action contre l’armement les 22 et 23 octobre à Saint-Etienne!

Plus d’infos très bientôt, en attendant, voir le site dédié à l’évènement: https://desarmonslapolice.noblogs.org/
dsarmons-la-police

Du 8 au 19 août : Deuxième manche de l’été d’urgence à Bure !

 

Tract 1

PDF - 2.8 Mo

Tract 2

PDF - 1.7 Mo

Aux confins de la Meuse, il se trame quelque chose. Depuis le début de l’été, nous avons multiplié les manifestations contre la poubelle nucléaire et son monde. Nous nous sommes rassemblé.e.s à plusieurs milliers devant le « laboratoire » et avons occupé, pendant 3 semaines, le bois Lejuc pour bloquer les travaux. La résistance au projet CIGEO a trouvé le point de ralliement qui lui manquait. Un nouveau front s’ouvre contre le diktat des aménageurs.

Tout au long de ces semaines, nous avons été de plus en plus nombreux-euses. Des personnes venues de toute la France et d’Europe ont convergé vers Bure pour de grands rassemblements festifs. Beaucoup de vies ont été bouleversées par les événements récents. Certain.e.s habitant.e.s se sont retrouvé.e.s à dormir sur les barricades, dans la chaleur du mois de juillet. Des paysan.ne.s ont bloqué les voies d’accès avec leurs tracteurs. Des gen.te.s d’ici et d’ailleurs sont présent.e.s au quotidien, pour quelques jours, ou pour s’installer progressivement. 
Ils plongent dans la lutte et s’attachent à cette terre qu’ils ne connaissaient pas il y a encore deux mois, décidés à peupler ce territoire hostile d’une joie indestructible.

Après nos premiers succès, nous avons aussi essuyé des coups au moral et sur les corps. Nous avons été expulsé.e.s de la forêt, puis nous y sommes retourné.e.s, fort.e.s d’une énergie collective encore jamais ressentie. L’intensité du mouvement a poussé l’Andra, derrière sa propagande bien rôdée, à révéler son vrai visage répressif : des manifestant.e.s ont été blessé.e.s par les flashballs des gendarmes, par les manches de pioche des vigiles ou placé.e.s en garde à vue. A l’orée du bois, l’agence érige maintenant des murs et des barbelés. Les hélicoptères de la gendarmerie survolent les villages.

 Plus que jamais, à Bure, l’été d’urgence est déclaré.

#Occupybure



Une première étape a été franchie. Nous devons désormais penser au coup d’après et enraciner la résistance. Nous appelons à deux semaines de rencontres, du 8 au19 août pour poursuivre les chantiers en cours,  à l’ancienne Gare de Luméville (à 5 kilomètres de Bure). Nous y installerons un campement pour construire, échanger et s’organiser sur le long terme. Venez avec vos envies, vos idées et votre matériel. Nous imaginons promenades, blocages, débats, jeux grandeur nature, ateliers… Toutes les énergies seront les bienvenues pour  faire le procès du nucléaire et de son monde !

Le week-end du 12-13-14 août sera le point d’orgue du campement. Vendredi 12 août au soir : concerts ; samedi 13 : ballades et présentation de la lutte et dimanche 14, à 11h : grande manifestation contre le projet CIGEO et l’accaparement du bois Lejuc. 

Retrouvons-nous massivement à Bure pour ensevelir la poubelle nucléaire sous une irréversible marée humaine !

C’est maintenant que ça se passe !!!



ANDRA, DEGAGE ! RESISTANCE ET AFFOUAGES !
 CONSTIPONS LE NUCLEAIRE ET LE CAPITALISME !

Plus d’information sur www.vmc.camp

source : https://rhonenddl.wordpress.com/wp-admin/post.php?post=19633&action=edit

[Bure] – Suite à l’expulsion, manif de réoccupation le 16/07!!

La zone de chantier occupée dans la forêt de Mandres-En-Barrois a été violemment évacuée jeudi dernier (07/07/2016)!!

Plus d’infos:

http://vmc.camp/2016/07/07/expulsion-de-la-foret-occupee-le-suivi-de-la-journee/
http://vmc.camp/2016/07/07/violente-expulsion-du-bois/

 

Comme prévu depuis le début de l’occupation en cas d’expulsion, une manif de réoccupation est donc planifiée au 16/07/2016.

REOCCUP-AfficheA5

Samedi 16 Juillet, on reprend la forêt !

Ils ont donc envoyé les casqués par dizaines. On les a vu poindre à l’horizon peu avant six heures du matin, jeudi 7 juillet. Les casqués, les fourgons, les tracteurs, les bulldozers, les poids-lourds, les hélicoptères. Ô sinistre parade venue nous déloger !

Depuis le 19 juin, collectifs, associations, habitant.e.s en résistance, paysan.e.s vivaient dans et avec la forêt libérée de Mandres-en-Barrois en construisant des cabanes là où l’ANDRA a déboisé.

À l’heure où les nucléocrates tentent de légaliser le cimetière atomique à l’Assemblée Nationale, nous, nous avons occupé joyeusement la plateforme de Cigéo, symbole du début des travaux.

Ce front contre l’empire nucléaire, brèche fragile, a été ouvert et tenu de diverses manières : sabotages, pique-nique, occupation, actions juridiques et le ralliement de plus d’une soixantaine d’associations. Tout ceci a enrayé la machine de l’ANDRA jusqu’à la pousser à employer la force.

Cette expulsion ne signe en rien une défaite. Elle renforce plutôt notre colère, notre rage et notre détermination. Il est hors de question de leur laisser ce bois. Que les flics y traînent leurs sales bottes à longueur de journée, que les mercenaires de l’ANDRA reprennent leurs rondes, qu’ils redémarrent leurs travaux insupportables.

Le week-end du 16 et 17 juillet 2016, nous avions convoqué, sous les charmes et les hêtres du bois, des « Barricades antinucléaires mondiales et improvisées ».

Il est urgent d’être ambitieux.ses et réalistes comme nous avons su l’être jusqu’ici. Ces rencontres auront donc lieu. Et elles auront lieu DANS LA FORÊT !

Après le 14 juillet, les seuls et uniques feux d’artifice qui jailliront seront ceux que nous tirerons contre l’Andra et son monde ! Une fois encore, notre seule limite c’est le nombre. Rejoignez-nous !

ON NE NOUS ATOMISERA JAMAIS !
ANDRA, DÉGAGE !
RÉSISTANCE ET AFFOUAGES !
#ÉTÉDURGENCE

Contact: 07.58.65.48.89 / sauvonslaforet@riseup.net
Infos: vmc.camp / burestop.eu / burezonelibre.noblogs.org

Consultation – Notre-Dame des Landes

http://consultationnddl.fr Participer en ligne
https://youtu.be/adZPI2mwmr8 Quizz Notre-Dame-des-Landes - consultation du 26 juin 2016

Peu après les mobilisations extrêmement fortes et croissantes de décembre, janvier et février 2016 contre les expulsions programmées, le gouvernement a tenté un stratagème : d’une voix il annonçait une étude sur les solutions alternatives à la construction de l’aéroport, d’une autre était présentée la tenue d’un référendum sur le projet d’aéroport à Notre Dame des Landes, bientôt renommé « consultation ».

Au même moment, les habitants de la zad sont devenus tous expulsables, et des entreprises ont pourvu l’appel d’offre du chantier. Le 27 février, nous avons démontré sur le terrain que cette fable n’entamait en rien notre détermination. Les actions à venir montreront toujours plus fortement que nos exigences sont intactes : non aux expulsions ! Non aux travaux ! Non à l’aéroport !

Sans rentrer dans les détails techniques de cette éventuelle consultation, posons quelques questions cruciales.

L’Etat à la fois juge et partie

Il est à la fois porteur du projet d’aéroport et organisateur de la consultation. Les mêmes qui mènent le projet de transfert depuis 15 ans détermineraient aujourd’hui la formulation de la question et le périmètre de la consultation, en fonction d’une étude déjà réalisée sur le sujet. D’un côté on nous parle de « projet d’Etat », de l’autre, une consultation locale est proposée. A Bure, c’est avec ce même argument que les opposant-e-s à la poubelle nucléaire de l’ANDRA se sont vus refuser un référendum local. Comment ne pas observer que la consultation et sa forme sont édictés selon les besoins des porteurs de projet ?

Les porteurs du projet disposent de l’argent et des institutions pour faire campagne. Comment pourrait-on leur faire confiance alors qu’hier à peine élu le conseil régional a déboursé 60 000 euros d’argent public pour une pétition falsifiée (1) demandant l’expulsion de la ZAD ?

Ils refusent depuis des années la communication de documents essentiels, dont ceux qui ont servi à asseoir la Déclaration d’Utilité Publique, et ils nous ont caché une étude qui démontait l’argumentaire pseudo-écologiste sur le lac de Grand-Lieu, pour ne citer que cela. Comment pourrait-on leur faire confiance alors qu’ils n’ont pas arrêté d’utiliser leur pouvoir pour cacher les informations qui n’allaient pas dans leur sens ?

Comment pourrait-on leur faire confiance alors que Valls lui même a annoncé que la consultation avait pour objectif de légitimer le début des travaux ?

Nous avons constaté en 2005 avec le référendum sur le Traité Constitutionnel Européen que lorsque le peuple vote mal, on passe outre.

S’asseoir sur l’Etat de droit ou le brandir selon les opportunités

Quelle légitimité ont les procédures liées à la déclaration d’utilité publique (débat public, enquêtes etc,) dont nous avons par ailleurs longuement dénoncé les insuffisances, mais qui seraient confortées ou balayées d’un trait de plume par un scrutin purement consultatif, et sans aucune valeur juridique ? Un recours auprès de la Cour Administrative d’Appel concerne les mesures de compensation prévues incompatibles avec la loi sur l ’eau et celle sur les espèces protégées. Une procédure contentieuse initiée par la Commission Européenne est toujours en cours. Des procédures d’expulsions ont été menées à leur terme contre les habitants et paysans de la zad. Un appel d’offre a d’ors et déjà été pourvu pour faire avancer les travaux. Quelles collisions vont avoir lieu entre les décisions juridiques de ces instances et les résultats de l’éventuelle consultation ? Que devient donc ce fameux « état de droit » que les porteurs de projet nous renvoient en permanence ?

Notre légitimité n’est pas là

En cas de réalisation du projet, des terres nourricières seraient sacrifiées et des fonds publics gaspillés pour un projet public nuisible. Les lois protectrices de l’environnement seraient définitivement nulles et non-avenues, des zones humides et la bio-diversité massacrées. Toutes les expérimentations menées sur la zad, tout ce qui s’y est construit, serait écrasé au nom du profit et d’un modèle de développement que nous récusons. Un oui ou un non sur le seul aéroport ne saurait exprimer notre exigence d’autres choix de société !

L’annonce de la consultation ne change rien, ni à la légitimité de notre combat, ni à notre détermination à obtenir l’abandon définitif du projet de Notre Dame des Landes.

Pour que vive la zad, ses paysan-e-s, ses habitant-e-s et ses occupant-e-s.

Le 2 avril 2016

SIGNATURES (liste non close) :

Ag du mouvement anti-aéroport et les organisations ci-dessous : Acipa, Adeca, Apa, Attac44, CeDpa, CELA, Copain 44, EELV Pays de Loire, EELV 44, Ensemble ! 44, MOC-Decroissance, NPA 44, Obslab, Parti de Gauche 44, Solidarités Écologie, Union Syndicale Solidaires 44, Vertou Écologie Solidarité.

Notes :

(1) zad.nadir.org : Diffamation, fraude et détournement. La campagne truquée de Bruno Retailleau contre la ZAD

Source : http://zad.nadir.org/spip.php?article3747


** CNDP/ Notre-Dame-des-Landes :  il faut rétablir la neutralité du débat !
————————————————————
Communiqué de l’Atelier Citoyen – 14 juin 2016

En vue de la consultation du 26 juin sur le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, le président François Hollande déclara lors de son discours d’ouverture de la 4e Conférence environnementale: « Je veillerai à ce que les informations transmises aux électeurs soient les plus objectives possibles, préparées par une commission indépendante ;  la Commission nationale du débat public, préparant un dossier dans la transparence et dans le respect de toutes les sensibilités et de toutes les opinions. » (25 avril 2016).

Le site d’information réalisé par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP)  a été mis en ligne jeudi 9 juin (https://nddl-debatpublic.fr/) et malgré la volonté affichée du président de la Commission Christian Leyrit de « rédiger un document le plus objectif possible », le document mis en ligne présente de manière déséquilibrée les avantages du projet d’aéroport face à ceux du maintien de l’aéroport existant. Il comporte plusieurs erreurs et lacunes qui ne permettent pas d’éclairer les citoyens sur la complexité de ce débat :
Partial, il présente, par exemple, le coût de la construction d’un aéroport prévu pour 4 millions de passagers avec le réaménagement de l’aéroport existant pour 9 millions de passagers. Non neutre, il reprend des chiffres de la DGAC qui ont été reconnus comme surévalués par le récent rapport du CGEDD. Malhonnête, il va jusqu’à déformer une citation de la DGAC.

L’Atelier Citoyen, qui est cité à plusieurs reprises dans le document, lance ce matin une lettre ouverte au président de la CNDP, Monsieur Leyrit et propose plus d’une vingtaine de corrections pour ce document, à lire ici. (http://www.ateliercitoyen.org/wp-content/uploads/2016/06/CourrierobsCNDP.pdf)

** Les mille et un mensonges de la DGAC
————————————————————

Extrait du blog Médiapart d’Ivanf (https://blogs.mediapart.fr/ivanf/blog/160616/les-mille-et-un-mensonges-de-la-dgac)

Attention ceci un document explosif. Il montre que depuis 2002, la Direction Générale de l’Aviation Civile, service de l’État, a volontairement trompé les citoyens, trafiqué les chiffres et les données pour favoriser la construction du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. (Voir le dossier noir de la DGAC) (http://www.ateliercitoyen.org/wp-content/uploads/2016/06/dossier_noirDGAC.pdf)

L’originalité du document est que la contradiction n’est pas donnée par les opposants à l’aéroport mais par les rapports officiels, les données indépendantes ou simplement par les contradictions internes à la DGAC. Il livre des données brutes et démonte de manière efficace les contre-vérités de la DGAC sur Notre-Dame-des-Landes.
Lire la suite >> (https://blogs.mediapart.fr/ivanf/blog/160616/les-mille-et-un-mensonges-de-la-dgac)

** Décodage des arguments du oui
————————————————————
Pour continuer notre travail d’information et de décodage des arguments mensongers portés par les lobbies proAGO, une page supplémentaire du site de la consultation (http://consultationnddl.fr) a été créée.
Les contre-arguments (http://www.consultationnddl.fr/les-contre-arguments)

** Vidéos
————————————————————
Cliquer sur l’image pour lancer la vidéo.
Toutes les vidéos de la campagne du NON : http://www.consultationnddl.fr/videos

** « Notre-Dame-des-Landes : Nous avons toutes et tous une bonne raison de dire non ! »
————————————————————


Notre-Dame-des-Landes: pourquoi c’est NON !

Vous aussi, appelez les habitants de la Loire-Atlantique à voter NON le 26 juin en signant sur http://350.org/fr/nddl-non/ et diffusez l’information : http://www.consultationnddl.fr/

(suite…)

[LYON] – Rencontres internationales de l’écologie sociale les 27, 28 et 29 Mai

Afficher l'image d'origine

A Lyon se tiendra les rencontres internationales de l’écologie sociale, riches en événements (discussions, projections…)! Plus d’infos ici et là pour le programme détaillé avec les lieux.