Uncategorized

10 mai – Soirée France Insoumise sur les GPII

Les groupes d’appui de la France Insoumise de la 3ème circonscription du Rhône organisent plusieurs soirées autour du programme l’Avenir en Commun, dans le cadre de la campagne pour les élections législatives.

La prochaine réunion aura pour thème :

Les grands Projets Inutiles et Imposés : un déni de démocratie, un non-sens économique, écologique et social.

Plusieurs intervenants viendront échanger et débattre avec vous autour des Grands Projets Inutiles et Imposés locaux : Lyon-Turin, A45…

 

Nous vous donnons RDV :

Le mercredi 10 mai 2017 de 19h à 21h30 à la Maison des Associations du 3ème arrondissement

Château Sans-Souci, Salle Paul Scherrer

36 avenue Lacassagne
Lyon 69003

Le château Sans-Souci est accessible en bus C11 (Rouget de l’Isle), mais aussi en tram T3 (Dauphiné-Lacassagne) ou T4 (Archives Départementales) ou encore, en marchant quelques minutes, en métro B (Part-Dieu) ou D (Sans-Souci).

Le Collectif ZAD Lyon tiendra un info-kiosque lors de cette soirée.

04 mai – Ciné-débat « L’intérêt général et moi » contre l’A45 au Chat Perché à Lyon

Le 04/05 disons NON à L’A45 !

L’A45 est le projet de seconde autoroute entre Lyon et Saint-Etienne, parallèle à l’A47 existante et traversant les coteaux du Lyonnais et du Jarrez. Ce projet, financé principalement par de l’argent public à hauteur d’environ 850 millions d’euros (état, région, Loire, Saint-Etienne) au profit de Vinci, ne répond ni aux enjeux de transport pour les habitants, ni évidemment à ceux d’une transition vers une mobilité juste et soutenable. Détruisant des centaines d’hectares de terre agricole de proximité et amenant un nouveau flot de voitures et de pollution vers nos villes, l’information autour de l’A45 doit circuler et la mobilisation s’amplifier.

Contre ce projet d’un ancien temps, couteux et nuisible, en soutien aux territoires et aux paysans des coteaux du Lyonnais et du Jarrez menacés par l’A45, et parce que c’est en réalité tout le travail mené par notre association qui est également menacé par un tel projet, l’Atelier Vélo du Chat Perché vous invite à une soirée conviviale et déterminée de mobilisation contre l’A45 :

Jeudi 4 mai à 20h

ciné-débat-repas autour du documentaire L’intérêt général et moi
à l’atelier du Chat Perché, 29 rue Salomon Reinach, Lyon 7e, chatperche.org
Participation libre reversée au film et à la lutte

Nous tacherons d’aménager l’atelier au mieux pour vous accueillir, mais tout tabouret, chaise ou coussin amené sera le bienvenu !

a45.jpg

Bure – Le Bois Lejuc est expulsable sans délais !

Mercredi 26 Avril – Nous y revoilà, quelques mois après une expulsion brutale de l’occupation du Bois Lejuc survenue en juillet 2016, ce mercredi 26 avril le tribunal de grande instance de Bar-le-Duc a tranché : le bois est à nouveau expulsable sans délais, la préfecture peut réinvestir les sous-bois à grands renforts de grenades et bruit de bottes ! Mais cela ne se passera pas de la même manière, depuis un an nous nous sommes renforcés : nous avons été des centaines à réinvestir cette forêt, à y manifester, y lutter, y construire, y vivre et apprivoiser chacun de ses reliefs.

Des dizaines d’opposant.es se sont installées au fil des mois dans les villages autour de Bure, nous avons remporté une série de victoires juridiques et fait perdre de précieux mois à un projet qui joue la course contre la montre. À plusieurs reprises nous avons bloqué les tentatives de l’ANDRA de pénétrer dans le Bois et de reprendre des travaux.

Dès à présent nous appelons à venir nous rejoindre, nombreu.ses, durant les jours et semaines à venir. Nous sommes déterminées à opposer une résistance farouche en cas d’expulsion du Bois Lejuc !

La décision rendue par le TGI de Bar-le-Duc

La revue de presse mise à jour

Source : http://vmc.camp/2017/04/26/le-bois-lejuc-est-expulsable-sans-delais/

20 avril : Center Parcs de Roybon : le jugement du Conseil d’État serait rendu en juin

Les travaux de construction du Center Parcs de Roybon dans les Chambarans ont été arrêtés avec l’occupation du chantier par des opposants au projet à partir du 1er décembre 2014. Auparavant des perturbations avaient ralenti le chantier qui avait débuté le 17 octobre. Ces travaux ont également été arrêtés par la suite par la justice. Mais le sont-ils définitivement ?

Le 16 décembre 2016, la Cour administrative d’appel de Lyon a confirmé les deux jugements du tribunal administratif de Grenoble : annulation de l’arrêté préfectoral « loi sur l’eau du 3 octobre 2014 (1) et maintien de l’arrêté préfectoral du 16 octobre 2014 sur les espèces protégées (2). Par contre, l’arrêté du 15 octobre 2012 autorisant les travaux de réalisation d’une canalisation d’eaux usées entre Roybon et la station d’épuration de Saint Sauveur qui n’avait pas été inquiété en première instance a été annulé (3).

Aujourd’hui donc les travaux sont toujours officiellement arrêtés, mais Pierre & Vacances n’a toujours pas abandonné ce projet puisqu’il a fait appel devant le Conseil d’État.

Le Conseil d’État peut très bien contester les jugements rendus précédemment par la Cour administrative de Grenoble et la Cour d’appel administrative de Lyon. Il a d’ailleurs pour cette même affaire déjà annulé l’ordonnance du juge des référés du tribunal administratif de Grenoble qui avait permis de suspendre les travaux le 23 décembre 2014. L’annulation de la suspension des travaux n’avait alors pas eu d’effet puisque moins d’un mois après le Tribunal administratif annulait l’arrêté préfectoral « lois sur l’eau » et par conséquent ne donnait plus le droit à Pierre e & Vacances de faire les travaux sur le site prévu.

Nous apprenons maintenant que le jugement serait rendu en juin (4). À cette date, le Conseil d’État pourrait très bien reconnaître que les jugements précédents étaient sans fondement et les casser (les annuler), ce qui redonnerait l’autorisation à Pierre & Vacances de recommencer – à l’instant même – ses travaux puisque l’arrêté préfectoral « loi sur l’eau » ne serait plus annulé.

Si tel est le cas, l’évacuation de la ZAD serait de nouveau à l’ordre du jour. Il est donc nécessaire de l’envisager dès maintenant.

Collectif grenoblois de soutien à la ZAD des Chambarans

——————————–

1 – https://haro-grenoble.info/spip.php?article160

2 – https://haro-grenoble.info/spip.php?article159

3 – https://www.haro-grenoble.info/spip.php?article162

4 – http://www.ledauphine.com/isere-nord/2017/04/17/le-president-du-departement-croit-encore-au-projet-de-center-parcs-nkwx

Sur notre site de Lyon : ZAD Chambarans – Le jugement du Conseil d’État est attendu en juin 2017