action

[Bure] Week-end du 3-4 mars : point sur la situation et premiers éléments du programme !

Voici un premier texte pour informer un maximum de monde sur la situation à Bure, le week-end du 3/4 mars, son programme, et quelques infos logistiques.

*Point de situation au 27/02*

Depuis le 22 février, après l’expulsion largement médiatisée du bois Lejuc, de nombreuses personnes ont continué à occuper les arbres en hauteur, à silloner et arpenter la forêt pour surveiller les gendarmes mobiles, à observer si des travaux débutaient, à ravitailler et soutenir les chouettes hiboux perché-e-s dans les cimes. D’autres se sont concentrées sur le suivi antirep pour tous-tes les camarades passées en vérif’ d’identité, en garde à vue, et pour les deux personnes actuellement en détention préventive. D’autres assurent un accueil de plus en plus large pour les personnes qui arrivent à la Maison de résistance, ou dans les différents lieux dans lesquels nous habitons tout autour. Et, surtout, prennent soin les un-e-s des autres après cette épreuve.

Pendant ce temps, la préfecture ne démilitarise pas la zone, et passe des arrêtés hallucinants pour interdire toute circulation autour du bois Lejuc… Lundi 26 février des camions et des pelleteuses ont été vu.e.s travaillant dans la forêt. Cela va probablement continuer dans la semaine. On essaie de vous tenir au courant de toutes les nouvelles via les actualisations régulières sur vmc.camp. La situation est extrêmement mouvante, donc revenez aux nouvelles souvent !

 

*Maintien du WE intercomités*

Au milieu de tout ça, la date des 3-4 mars tient comme une pierre au milieu du torrent ! Chaque jour nous nous organisons pour préparer l’accueil des centaines de personnes qui viendront ce week-end. La logistique du dodo est en route, ainsi que les cantines collectives. Il y a dans tout cela une bonne dose d’imprévu et d’improvisation, et toutes les énergies de l’autogestion sont et seront les bienvenues pour nous permettre d’organiser ce week-end, et la suite, et faire face à la violence de l’État et ses milices, suite à l’expulsion et au harcèlement policier permanent…

Le 22 février n’a pas été qu’une expulsion : ça a aussi été une chaîne de solidarité incroyable de plus de 70 rassemblements en France et en Europe. 300 personnes à Paris, 200 personnes en manif sauvage à Nantes ou Rennes, 20 personnes bloquant les trams pendant une petite demie-heure à Strasbourg, des vitrines d’EDF étoilées à Toulouse, des tractages sur les places publiques à Lons-le-Saunier, une photo de solidarité à Gorleben et Leipzig en Allemagne et Skouries en Grèce, et tant d’autres moments… De nouveaux comités de soutien créés en Vienne, dans le Finistère, à Metz, etc.  Le gouvernement a communiqué sur l’expulsion d’une « quinzaine » d’occupant-e-s du bois Lejuc mais ce sont des milliers de personnes qui sont sorties dans les rues partout… Ça ils ne pourront jamais l’expulser.

Le week-end du 3 & 4 mars, nous aimerions que ces comités, existants ou en cours de création, ainsi que toutes les personnes qui ont envie de lutter avec Bure partout où elles sont, puissent, à la manière qui leur plaît et si elles le désirent, manifester et visibiliser qu’elles luttent déjà avec Bure depuis de nombreux lieux, rendre tangible cette chaîne de solidarité… On suggère ici des pistes qui sont uniquement à prendre comme des invitations : par exemple, préparer des banderoles créatives symbolisant les villes des comités et les luttes qu’iels mènent (oules banderoles utilisées lors des rassemblements du 22 février), ou tout autres objets et symboles à cet effet, etc. Ou encore rapporter des combinaisons blanches, de la peinture, des beaux masques de hiboux personnalisés et customisés, etc. Nous appelons aussi les gentes qui vont venir à, autant que faire se peut, ramener des tentes, vêtements chauds, bottes, frontales, nourritures, etc, de quoi être un maximum autonome… Nous essayons de prévoir des couchages et logements pour tous-tes mais c’est bien si tout le monde assure au maximum au cas où nous sommes trop nombreux-euses…

Il y a également une première liste logistique des besoins matériels d’urgence : https://vmc.camp/2018/02/22/appel-a-materiel-suite-a-lexpulsion/ , qui sera complétée bientôt.

* Note sur la prise d’image et de son les 3-4 mars*

En venant ici, il faut prendre en compte que nous venons de vivre un épisode repressif très fort, où les forces de police cherchent à identifier les hiboux pour mieux les enfermer. Nous vous demandons donc votre compréhension lorsque nous exigeons de ne pas prendre d’images ni même de sons. Si c’est vraiment votre dada, contacter l’équipe automédia une fois sur place pour la rejoindre. Nous montrerons une tolérance nulle, par nécessité, à toute image ou tout enregistrement pris en dehors du cadre de l’automédia. Si vous avez de bons appareils que vous souhaitez mettre à disposition, ça pourrait nous intéresser.

*Programme général du WE*

Le déroulé du week-end est encore en train d’être discuté. Nous avions dit avant l’expulsion que nous voulions absolument prendre un temps de rencontres et discussions largement pour renforcer la lutte en France et en Europe, et nous comptons bien tenir ce temps là parmi toutes les autres choses.

Pour l’instant les premiers éléments du programme sont : 

Vendredi 2 au soir : accueil permanent dans la cuisine de la Maison de résistance de Bure (BZL) pour aider à la répartition des couchages, à l’inclusion dans les tâches d’autogestion etc. À 18h30, un premier temps d’accueil et d’information sera proposé avant de manger ! 

Samedi 3, en  matinée (À Mandres-en-Barrois) : rencontres et discussions entre les différents comités de lutte et les différentes personnes désireuses de soutenir la lutte à Bure. Le programme détaillé arrivera très vite. 

Samedi 3, après-midi : construction d’une vigie aux abords de la forêt.

Dimanche 4 : poursuite des activités du samedi !

Il y aura en parallèle du programme sans doute des quantités de choses pas annoncées, un peu de joyeux chaos, beaucoup d’improvisation. Quoi qu’il en soit, nous porterons (et vous encourageons à porter) une grande attention à ce que tout le monde puisse, au maximum, trouver une place et se sentir bien.

Nous vous attendons nombreux-euses lors de ce week-end (et avant, et après) !

On ne nous atomisera jamais !

Quelques hiboux de Bure.

Publicités

[Saint-Etienne] 22-23 Oct. – Week-end d’action : désarmons la police, démilitarisons les conflits !

rip-remi
Depuis 1912 et les premiers gazs lacrymogènes, on voit se multiplier l’utilisation, par la police et l’armée, d’armes à létalité réduite. Plus couramment appelées  « armes non-létales », elles, et le système qui les encadre, font pourtant une quinzaine de morts par an. C’est notamment le tragique cas de Rémi Fraisse, tué par une grenade offensive sur la ZAD de Sivens, le 26/10/2014.

Grenades, Flash-Balls, Taser, la militarisation du maintien de l’ordre répond à une volonté de réprimer la moindre rébellion, la moindre résistance, la moindre déviance. Que ce soit dans les quartiers ou pendant un mouvement social, contre des sans-papiers ou des militant’es, la police et la gendarmerie usent de la force armée que l’État lui octroie.

Les armes policières utilisées en France et exportées dans le monde entier, sont fabriquées sur le sol français. Verney Carron à Saint Etienne, Alsetex dans la Sarthe, Nobel Sport à Pont-de-Buis sont les entreprises de ce commerce juteux.

Nous voulons mener une percée dans l’imaginaire en ciblant ceux qui produisent les armes de la police. En s’interrogeant sur la logistique qui fait vivre la répression, qui la met en œuvre et en ciblant ce que cette militarisation des conflits et ces politiques de terreur signifient au quotidien sur la population.
L’année dernière, un premier week-end de mobilisation avait eu lieu à Pont de Buis pour pointer l’usine (Nobel Sport) et sa production mortifère.dsarmons-la-police

Cette année nous organisons un week-end d’action, de forums et de rencontres les 22/23 Octobre 2016  à Saint-Etienne.

Samedi 22 octobre
A 11h, , accueil et infos avec le café à la Gueule Noire ( 16 rue du Mont à Saint Etienne)
A 15h, FAMAS’tival, parade costumée, animée par une visite guidée carnavalesque du patrimoine industriel de la capitale du FAMAS (Fusil d’Assault de la Manufacture de Saint-Etienne)
A partir de 19h, repas et concert de soutien : Tout doit disparaitre (New wave du mardi matin), Dubmentalist (porte bien son nom), DJ la tache (électro qui porte bien son nom)

Dimanche 23 Octobre (Programme en cours d’élaboration, changements probables à venir !)
10h/11h : – ateliers autodéfense (mixte/non mixte)
– ateliers pour une gestion non-violente des conflits par le MAN (mouvement pour une alternative non-violente)
11h/12h30 : table ronde « Le commerce et l’ industrie de l’armement français » (avec l’observatoire des armements et Mathieu Rigouste)
12h30/14H : pause
14h/15h30 : table ronde « De l’ordre colonial à l’état d’urgence permanent, évolution du maintien de l’ordre » (avec les collectifs Désarmons-les, Urgence Notre Police Assassine, Ishkashato, des militants de la cabane juridique de calais )
15h30/16h : pause
16h/17h : discussions : -face à la police/face à la justice, infos pratiques (avec désarmons les/ street-médics/caisse de solidarité)
17h/18h : assemblée de clôture.

Pour les mises à jour, et pour plus d’infos, voir le blog dédié à l’évènement:
http://desarmonslapolice.noblogs.org/

Cliquer sur l’image ci-dessous pour télécharger l’affiche A3, à imprimer et diffuser partout!

Affiche Forum A3 Définitive

[ZAD NDDL] – On est plus chaud que les lacrymos !

tir-tendu-nddl-stephane-mahe
Depuis quelques jours, des rumeurs d’expulsions de la ZAD de NDDL ont circulées. Ce n’étaient que des rumeurs, mais nous savons que le gouvernement, s’il passe à l’action, devraient expulser dans les jours ou semaines à venir, se réfugiant notamment derrière les résultats de la consultation biaisée. Plus que jamais, nous devons montrer notre soutien à la ZAD et ses habitant.e.s!

 

Le 8 octobre, une grande manifestation sur la ZAD est prévue ainsi que des constructions et une fête. Voici l’appel pour cette grande journée de mobilisation :

https://www.acipa-ndl.fr/actualites/divers/item/686-8-octobre-2016-nddl-que-resonnent-les-chants-de-nos-batons

Afin de monter sur la ZAD, des bus affrétés par la confédération paysanne au départ du Pilat, de Savoie ou d’Aix passeront par Lyon (pour plus d’infos contacter rapidement rhonenddl@riseup.net)

annonces-ndl

A Lyon aussi ça s’organise !

Le 8 octobre c’est à Vaulx en Velin que ça se passera pour ceux et celles qui ne peuvent pas aller à la ZAD. Le rendez-vous est à 10h (pour des prises de parole, témoignages), Place Guy Moquet et sera suivie d’un pic-nique à 13h, Place du Mont Cindre (venir avec son panier). Une lutte pour défendre leur quartier est en cours là-bas, d’où une convergence avec la ZAD de NDDL (plus d’infos ici : http://rebellyon.info/Rassemblement-autour-des-resistances-aux-16981)

vaulx-debout

En cas d’évacuation de la ZAD, voici l’appel des lyonnais.e.s et stéphanois.e.s, régulièrement mis à jour avec les nouvelles organisations signataires:

APPEL A DEFENDRE LA ZAD – Lyon

Et même si ça expulse pas, venez nombreux et nombreuses au week-end d’action contre l’armement les 22 et 23 octobre à Saint-Etienne!

Plus d’infos très bientôt, en attendant, voir le site dédié à l’évènement: https://desarmonslapolice.noblogs.org/
dsarmons-la-police

[A45] – Action à Lyon le 07/07 + film le 05/07

Après le vote du département de la Loire lundi et le vote de Saint-Étienne Métropole hier jeudi, le conseil régional s’apprête à voter une subvention d’équilibre de 100 millions € en faveur de l’A45 jeudi prochain.

Tous mobilisés

LE  JEUDI 7 JUILLET A 14H30

DEVANT L’HÔTEL DE RÉGION AUVERGNE RHÔNE ALPES

Esplanade François Mitterrand – Lyon 2ème (Confluence) – Arrêt tram T1 – Hôtel de Région
Rassemblement pacifique mais massif, nous venons avec nos banderoles, T-shirts, panneaux, slogans,…


 

Et avant ce grand rassemblement, venez assister à la projection du film

« L’intérêt général et moi »

le mardi 5 juillet à 20h

au cinéma Le Comoedia à Lyon 7ème.

Affich-Proj-Debat-Comoedia-5juillet2016-2

Ce film retrace les étapes du conflit qui a opposé les citoyen.ne.s et les promoteurs de l’autoroute A65 entre Pau et Langon, de l’aéroport de Notre Dame des Landes et de la ligne grande vitesse Grand Projet ferroviare du Sud-Ouest (GPSO). Comment l’intérêt général nous est confisqué !

https://www.cinema-comoedia.com/film/141454t

Les billets sont dès maintenant en prévente au cinéma et disponibles en réservation en ligne.

https://www.cinema-comoedia.com/reserver/F141454

Cette projection sera suivie d’un débat en présence de Maurice Fisch (co-président de la SCL) et de Daniel Ibanez (opposant au projet de LGV Lyon-Turin).

Maurice Fisch exposera la problématique du projet d’A45 entre Lyon et Saint-Etienne.

http://www.scl-rhone.org/

Daniel Ibanez présentera la Plateforme pour une Démocratie Représentative qui a été soumise au Conseil National de la Transition Ecologique par 12 mouvements citoyens qui luttent contre des Grands Projets Inutiles et Imposés.

http://lyonturin.eu/

Tous ensemble pour l’intérêt général et contre les GPII !

[Lyon] Déambulation Soupe – 26/03

RDV samedi 26/03 à LYON:rosalie

A Lyon samedi après-midi, une RosaliScoSoupe déambulera
dans les rues de la presqu’île pour s’arrêter vers 15h30
Place de la Comédie.

Soupe et tartines à prix libre !

Avis au gouvernement « socialiste » : plus besoin d’aller à la soupe des bétonneurs imposeurs de grands projets inutiles, la soupe nous, on l’offre !


RAPPEL du texte d’appel à ces 2 journées d’action:

– actions coordonnées décentralisées –

http://zad.nadir.org/spip.php?article3665

– Pour l’abandon du projet d’aéroport
– Pour l’avenir de la zad
– Pour en finir avec les menaces d’expulsion des paysans et habitants de Notre-Dame-des-Landes

Le 25 mars, tous les paysans et habitants dits « historiques » de la zad de Notre-Dame-des-Landes seront expulsables suite au procès intenté en janvier dernier à leur encontre à la demande du gouvernement. Celui-ci espérait faire partir les résistants du bocage sous la menace, mais les comités de soutien ont décidé, au contraire, de faire de cette date fatidique un nouveau temps fort de la mobilisation en cours.

Nous appelons à s’organiser aux quatre coins du pays pour rappeler au Parti Socialiste, en tant que parti au gouvernement et promoteur du projet d’aéroport, notre détermination ferme et partagée : il n’y aura jamais d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes ! La zad fleurira longtemps !

Nous invitons chacun à intervenir les 25 et 26 mars là où le PS et ses élus sont au pouvoir et présents – qu’il s’agisse des mairies, conseils départementaux, régionaux ou des permanences du Parti Socialiste… Chaque comité choisira à qui il entend s’adresser et sous quelle forme.

Les comités montreront ainsi, en actes, que consultation publique ou pas, la lutte continue dans les mois qui viennent sur le terrain, dans les rues, sur les routes et dans les bourgs.

Les 25 et 26 mars, nous agirons en solidarité avec les habitants et paysans de de la zad de Notre-Dame-des-Landes. Nous agirons aussi parce que ce qui se joue à Notre-Dame-des-Landes entre en résonance avec nos luttes locales contre les destructions environnementales et sociales, avec nos propres combats face à la disparition des terres agricoles, face aux causes du changement climatique ou aux lois liberticides de l’état d’urgence. Nous agirons partout parce qu’il est de temps de marquer un refus ferme de la marchandisation continue des territoires, de nos vies, et parce qu’il s’est ouvert dans le bocage un front porteur d’espoir.

Nous sommes tous/toutes des habitant-e-s qui résistent. Nous le ferons savoir les 25 et 26 mars !

Les comités locaux réunis en inter-comités le 28 février