actu

ZAD Roybon : petite victoire ou plutôt un répit ?

Ce 23 décembre, le tribunal administratif de Grenoble a suspendu l’arrêté préfectoral du 3 octobre 2014 qui autorisait le projet au titre de la loi sur l’eau, donnant ainsi raison au blocage du chantier mis en œuvre progressivement depuis plus de deux mois sur la ZAD.

http://grenoble.tribunal-administratif.fr/A-savoir/Communiques/CENTER-PARCS

Communiqué :

Nous ne sommes plus étonné-e-s que Serge Perraud, le maire de Roybon continue de se positionner officiellement en faveur du projet. Celui-ci semble tisser des liens étroits avec Pierre et vacances au point de vouloir défendre ce projet en nom propre mais toujours en qualité de maire.

Nous n’en serions pas surpris-e-s car son groupe de transport (Scte Perraud et fils) a déjà été soupçonné d’avoir mis en œuvre des pratiques anti concurrentielles d’entente prohibé.

On vous invite à travailler dans ce sens et à nous communiquer les infos que vous pourrez trouver. Peut-être existe-t-il un lien entre ce groupe et Pierre et vacances.

Nous vous rappelons aussi qu’au fur et à mesure des évènements, le grand patronmaire  de Roybon tisse de plus en plus de liens avec des groupements a grosse tendance fasciste comme la secte patronale S.T.O.P (http://stopchefsdentreprises.com) et Mme d’Ornano, la représentante du front national de Grenoble avec qui il s’est affiché fièrement lors des manifs pro du 07/12.

Et nous sommes également en droit de nous poser la question de la présence de la société alternative sécurité  (185 cours liberation 38100 GRENOBLE) dans le village, bien installée vers la station service. Qui paye ces gens et Qui leur demande de suivre les véhicules en direction de la ZAD ?

Nous ne nous laisserons pas intimider par ces milices.

ANTIFA ANTIFA ANTIFAscistes !

Pierre et vacances a déclaré qu’il prenait la décision de se pourvoir en cassation auprès du conseil d’état.

Article tiré de Libération du 24 décembre :

« Si le tribunal administratif a suspendu l’arrêté préfectotal du 3 octobre 2014 qui autorisait le projet au titre de la loi sur l’eau, dans le même temps, il a rejeté trois recours qui attaquaient un second arrêté, -pris le 16 octobre- qui autorisait la destruction d’espèces protégées et de leurs habitants, en estimant « qu’aucun doute sérieux ne pesait sur sa légalité ».

C’est sur la base de cette double décision du tribunal administratif que l’équipe Pierre&Vacances- Center Parcs garantit qu’il est « légitime » de poursuivre le défrichement.

Soucieux de ne pas envenimer le débat, Center parcs va se rapprocher des services de l’Etat sur les modalités de reprise du chantier, dans un climat qu’il souhaite apaise et serein à la suite de ces décisions de justice »

Pierre et vacances prétend par cette décision pouvoir CONTINUER DE DÉFRICHER, à eux de trouver des bûcherons prêts à venir nous trouver…

PS : Les chiens nifleurs sont en poste à Roybon.

Les mutines et lutins de la forêt des Chambarans.

Publicités

Chambarans : blocage des travaux

Ce lundi 1er décembre 2014 au matin, les travaux de déforestation des Chambarans n’ont pas repris.

Dès l’aube, des opposantEs au projet de CenterParc de Roybon sont montéEs sur les machines de chantier tandis que d’autres entraient en dialogue avec les ouvriers et les services de sécurité.

View original post 153 mots de plus

Chambaran : 600 personnes à Roybon contre le projet de Center Parcs

Compte-rendu de la manifestation contre le projet de Center Parcs à Roybon en Isère, le 16 novembre dernier.

La manifestation a rassemblé 600 personnes dimanche dernier contre ce Projet Inutile.

Bien que cette manifestation était annoncée comme « pacifiste », les gendarmes étaient présents en nombre, et malgré leur équipement financé par nos soins ils ne s’en sont pas toujours bien sortis !

C’est encore des agents de sécurité qui se sont tapé le sale boulot, obligés de camper devant le chantier.
La presse mainstream était présente (France 3), toujours à chercher à interviewer les opposant-e-s les plus « grandes gueules » histoire de faire de l’audimat, mais pas de chance, ceux et celles-ci ont des exigences : on ne filme pas les visages et on pose les questions à l’avance : France 3 repart.

Quelques chiffres :
Le projet va détruire 120 hectares de forêt appartenant à la municipalité qui les a vendu 30 centimes du mètre carré. Déjà 12 hectares ont été massacrés.
Les entreprises de déforestation œuvrent jour et nuit, avec une main d’œuvre pas chère qui vient de toute l’Europe, et qui en plus travaillent dans des conditions exécrables.

En plus des actions juridiques, des actions de désobéissance civile ont déjà eu lieu (déplacer les piquets et repères des géomètres), et d’autres sont à prévoir….

 

PS: Une vidéo ce cette journée

 

[OL LAND] Action(s) du mercredi 1er Octobre 2014 – Compte rendu

Le compte rendu étant en préparation, voici quelques vidéos actuellement disponibles de cette journée productive:

La vidéo à voir sur l’action de la prise du Grand Lyon par les moutons et les paysanss en colere : ici

Le matin à Décines:

Puis celles du Grand Lyon:

Reportage France 3:

Et celui de lyonvidéos.fr:

En bonus:

Reportage du Petit Journal (08/10) qui s’est également rendu sur place:

[OL LAND] Vestiges archéologiques sur le terrain de Philippe LAYAT

Le 29/09/2014, les travaux de terrassement dans le terrain de Philippe LAYAT sont tombés sur un os.

Ou plutôt, un fossile et divers vestiges. On peut nettement voir ces traces de construction sur Google Maps, voici une capture:

vestiges LAYAT

La présence de personnes sur place a permit d’éviter la destruction et l’ensevelissement de ces vestiges.
En effet, dès que les employés sont tombés sur les premières tuiles et pierres, ils ont voulu vite recouvrir tout ça avec de la terre!

Sachant que la découverte de tels vestiges impose un arrêt des travaux et la venue d’archéologues qualifiés, ils ont voulu une nouvelle fois passer en force.

De plus, il y a un soupçon de puits ou de trou ancien car les machines se sont enfoncées à plusieurs endroits, comme si la terre était très meuble à certains endroits, ou alors qu’il y avait du vide en dessous.

Cependant, pour prouver cette présence et interpeller à ce sujet, France 3 a été appelé, on peut voir leur reportage ci-dessous:

Et le reportage de TLM également:

On ne lâche rien, ils veulent passer en force, nous avons de quoi les arrêter!