événements

La grande tournée contre les Center Parcs passe à Lyon le 25 avril

Elle sera accueillie toute la journée du mercredi 25 avril à l’atelier du Chat Perché dans le 7e, avant de clore la Grande Tournée par la fête finale des samedi 28 et dimanche 29 avril sur la ZAD de Roybon. Au programme à partir de 15h : activités ludiques / Repas de soutien / théâtre / Musique.

Programme
- 15 h-17 h : Activités ludiques : badgeuse, sérigraphie et plus
- 19 h-20 h 30 : Repas de soutien (végétarien et végétalien) et prises de parole
- 20 h 30-22 h :Théâtre « Pisser dans l’herbe… » à partir des lettres de prison de Christine, bergère emprisonnée .
Camille, bergère en prison, refuse de se soumettre aux abus de l’administration pénitentiaire.
Écrite en collaboration avec Christine Ribailly, une bergère détenue pendant 4 ans, la pièce est composée de lettres de Philippe Lalouel, Émilie D. et du livre « Pourquoi faudrait-il punir ? » de Catherine Baker.
La pièce dresse un tableau qui interroge la justice, l’administration pénitentiaire et les modes répressifs préconisés depuis toujours.

Au chapeau

- Musiques à partir de 22 h : KOMA MAZLUMAN (musique kurde) et groupe surprise

Où ça ?
Atelier du Chat Perché
29 rue Salomon Reinach
69007 Lyon

Venez-y nombreux et nombreuses

Contact Lyon : nina-lyon (at) riseup.net / Plus d’infos sur : nina-lyon.tk

Et n’oubliez pas : samedi 28 et dimanche 29 tous et toutes sur la ZAD de Roybon !

La grande tournée contre la marchandisation et la touristification du monde, késako ?

Elle est organisée par la Coordination Center Parcs : Ni Ici, Ni Ailleurs !, avec le soutien de différents collectifs, associations, lieux d’accueil et de lutte. Du 8 au 29 avril 2018 elle relie les 3 sites convoités par Pierre et Vacances en passant pas villes, villages et lieux.
Au menu : débats, présentation de la lutte contre les Center Parcs, concerts, théâtre, librairie, infokiosque-automédia, projections, lectures, cafés-forêts, cuisine…

Les étapes sur les sites convoités par Pierre et Vacances auront lieu les week ends (Poligny les 14-15/04, Le Rousset les 21-22/04, Roybon les 28-29/04). Au menu : profiter du printemps, organiser des balades naturalistes, des ateliers de construction de cabane, des jeux, des parcours d’orientation…et faire la fête.

Au plaisir de vous y retrouver !

La NINA

Le récit audio palpitant de la première semaine de la tournée est à écouter ICI et on vous rappelle que Radio Canut diffuse les émissions de la caravane NINA contre les projets de center-parcs
Plus d’infos sur NinaCrevelaBulle

 

Publicités

[Roybon] Point sur la situation

« Ça en est où, Roybon, au juste ? »

C’est l’automne, les feuilles tombent, les châtaignes aussi, et les champignons poussent… Et puis, chez les êtres humains, c’est l’agitation. Dans la forêt ou ailleurs, il s’en passe des choses dans leurs têtes… Une petite visite guidée ?

Pour commencer, petite promenade dans la nébuleuse juridique… L’année dernière, le projet de Center Parcs avait été bloqué sur deux points : à propos du réseau d’assainissement, qui avait été déclaré à revoir, et des zones de compensation (obligatoires pour la destruction d’une zone humide), jugées insuffisantes. Les deux dossiers ont été portés devant le Conseil d’État, dernière instance à pouvoir statuer.

Ce fameux Conseil vient tout juste de déclarer, ce vendredi 13 octobre, qu’il ne contesterait pas la décision concernant le réseau d’assainissement, et il est actuellement en train d’étudier la question des compensations. Il dira bientôt s’il rejuge ce point-là ou non. S’il le fait, une nouvelle audience sera annoncée (peut-être des mois plus tard…).

La question de l’assainissement, même si elle met des bâtons dans les roues des promoteurs, n’est pas un point de blocage définitif. Ils trouveront peut-être des arrangements. En fait ça les retarde plus qu’autre chose. La décision concernant les compensations est plus importante, car s’ils sont bloqués là-dessus, alors c’en est fini du projet tel qu’ils l’ont présenté en 2014. Mais nous avons plusieurs raisons pour ne pas vouloir crier victoire trop vite.

En effet, si on considère que cette décision possède le pouvoir de bloquer le projet, on peut s’attendre à ce qu’ils ne laissent pas tomber comme ça, non ? Le Conseil d’État est une institution aux pouvoirs très étendus, en lien avec les politiques(et donc aussi avec les lobbys économiques…) ; il ne serait pas étonnant que Pierre & Vacances sorte de là avec quelques modifications dans son projet plutôt qu’avec un non définitif.

Et si le Conseil d’État refuse de réexaminer le dossier, Pierre & Vacances pourrait bien pondre un nouveau projet, mieux adapté aux conditions légales, et obtenir les autorisations correspondantes. Ou autre magouille. On peut sans doute compter sur eux pour trouver un moyen de se remplir les poches.

On continue la balade : petit tour chez les forces de l’ordre. Il y a du mouvement: bruits qui courent, visites quotidiennes des policiers pendant un temps, hélicoptère… Ça se prépare, semble-t-il. Ça concorderait avec les nouvelles juridiques et le passage de l’huissier le 19 octobre, venu constater l’occupation de la forêt. Car oui, il suffit que la demande en soit faite par Pierre & Vacances (ou l’État pour la maison forestière) pour que démarrent des procédures d’expulsion. Une occupation, c’est, et cela restera, illégal.

Et c’est pas tout. De leur côté, les pro Center Parcs ont décidé de nous donner encore plus de fil à retordre dans tout ce remue-méninges ! Une cabane, « Palette Palace », a été incendiée le vendredi 6 octobre, en plein après-midi, en même temps que la barricade Nord se faisait saboter à (petits) coups de tronçonneuses… Pression supplémentaire pour nous, donc. D’autant plus que ce n’est pas la première fois que nous subissons ce genre de choses.

Face à tout ça, on se mobilise, pour (re)construire et faire vibrer les fourrés. Ça vous dirait, une balade en forêt ? Une semaine de chantier collectif sur la zone et à la maison forestière est prévue du 4 au 10 novembre (le 11, on fait la fête!), et plusieurs événements sont organisés durant le mois de novembre :

18-19 : weekend de projections sur l’histoire de l’anarchisme

25-26 : weekend textile : ateliers, conférences, discussions

Et en décembre, on fêtera nos trois ans !

Face aux vagues d’expulsions potentielles, chaque rencontre, chaque instant de fête, chaque chantier, chaque balade en forêt façonne nos possibles et dessine la force de nos liens.

Tant que Pierre & Vacances se promènera dans les bois, il nous y trouvera !