foret

[Roybon] – 28 & 29 avril – NINA crève la bulle !

Dans la forêt occupée de Roybon se prépare l’arrivée de la Grande Tournée « Center Parcs Ni Ici Ni ailleurs (NINA) ». Après 3 semaines d’infotour et pour finir en beauté, on vous a concocté un sacré programme avec balade, théâtre, concerts, jeux forains, cantine et pizzas…
Les expulsions et intimidations, ici ou ailleurs, ne nous font pas peur et nous continuerons à nous rencontrer, à discuter, s’organiser et faire la fête. Venez nombreuses et nombreux pour clore ce mois d’avril agité : que crèvent les bulles tropicales, qu’éclatent leurs mensonges, que notre joie déborde !

affiche-final1.jpg

PROGRAMMATION

10h à la maison forestière de la Marquise
Balade en forêt et discussion sur les zones de compensation avec Antoine Costa, l’auteur de « Les Dépossédés ».

Cantine – 13h à ACAB

La Cucaracha – 14h30 à ACAB
Après plusieurs mois d’occupation dans des ZAD, l’artiste pluridisciplinaire Miguel Aziz Ben Johnson viendra vous présenter La Cucaracha. A mi-chemin entre le conte, le solo théâtre et le chant, La Cucaracha est une admirable mise en abyme du quotidien dans une zone à défendre, ses rencontres, ses luttes et ses (dés-)illusions. C’est une histoire de lucha libre. Il y a des arbres et du feu, il y a de l’amour, il y a de la haine et il y a des cheveux sales, bien sur. Des petites culottes et des cellules de dégrisement. Des chants indiens, arabes et espagnols.
Miguel Aziz Ben Johnson – Collectif XANADOU

Un par un et à plusieurs – 16h à Paillette Paillasse
 » Un héros , c’est celui qui fait ce qu’il peut » (Romain Rolland)
Quand la réalité quotidienne devient inacceptable , ceux qui n’ont pas renoncé à l’espoir et ne veulent plus subir trouvent la volonté irréductible de faire quelque chose. « Un par un et à plusieurs » est une pièce tirée de faits réels. Des histoires de résistance, aux échos multiples.
Compagnie des Alterneurs

Concert – 20h à la Marquise
Brume (Slam dérangeant et souffle de l’est)
çub (Math-rock barré)
Cas d’école x Deux Lyricists (Hip-Hop instrumental)
Cookah & Likkle Ferguson (Dancehall Hip-Hop)
General Hydrophonick (Electro)
Programmation en cours d’affinage

Pisser dans l’herbe – 14h à la Marquise
Écrite en collaboration avec Christine Ribailly, une bergère détenue pendant 4 ans, la pièce est composée de lettres de Philippe Lalouel, Émilie D. et du livre « Pourquoi faudrait-il punir ? » de Catherine Baker. La pièce dresse un tableau qui interroge la justice, l’administration pénitentiaire et les modes répressifs préconisés depuis toujours.

Publicités

[Bure] Week-end du 3-4 mars : point sur la situation et premiers éléments du programme !

Voici un premier texte pour informer un maximum de monde sur la situation à Bure, le week-end du 3/4 mars, son programme, et quelques infos logistiques.

*Point de situation au 27/02*

Depuis le 22 février, après l’expulsion largement médiatisée du bois Lejuc, de nombreuses personnes ont continué à occuper les arbres en hauteur, à silloner et arpenter la forêt pour surveiller les gendarmes mobiles, à observer si des travaux débutaient, à ravitailler et soutenir les chouettes hiboux perché-e-s dans les cimes. D’autres se sont concentrées sur le suivi antirep pour tous-tes les camarades passées en vérif’ d’identité, en garde à vue, et pour les deux personnes actuellement en détention préventive. D’autres assurent un accueil de plus en plus large pour les personnes qui arrivent à la Maison de résistance, ou dans les différents lieux dans lesquels nous habitons tout autour. Et, surtout, prennent soin les un-e-s des autres après cette épreuve.

Pendant ce temps, la préfecture ne démilitarise pas la zone, et passe des arrêtés hallucinants pour interdire toute circulation autour du bois Lejuc… Lundi 26 février des camions et des pelleteuses ont été vu.e.s travaillant dans la forêt. Cela va probablement continuer dans la semaine. On essaie de vous tenir au courant de toutes les nouvelles via les actualisations régulières sur vmc.camp. La situation est extrêmement mouvante, donc revenez aux nouvelles souvent !

 

*Maintien du WE intercomités*

Au milieu de tout ça, la date des 3-4 mars tient comme une pierre au milieu du torrent ! Chaque jour nous nous organisons pour préparer l’accueil des centaines de personnes qui viendront ce week-end. La logistique du dodo est en route, ainsi que les cantines collectives. Il y a dans tout cela une bonne dose d’imprévu et d’improvisation, et toutes les énergies de l’autogestion sont et seront les bienvenues pour nous permettre d’organiser ce week-end, et la suite, et faire face à la violence de l’État et ses milices, suite à l’expulsion et au harcèlement policier permanent…

Le 22 février n’a pas été qu’une expulsion : ça a aussi été une chaîne de solidarité incroyable de plus de 70 rassemblements en France et en Europe. 300 personnes à Paris, 200 personnes en manif sauvage à Nantes ou Rennes, 20 personnes bloquant les trams pendant une petite demie-heure à Strasbourg, des vitrines d’EDF étoilées à Toulouse, des tractages sur les places publiques à Lons-le-Saunier, une photo de solidarité à Gorleben et Leipzig en Allemagne et Skouries en Grèce, et tant d’autres moments… De nouveaux comités de soutien créés en Vienne, dans le Finistère, à Metz, etc.  Le gouvernement a communiqué sur l’expulsion d’une « quinzaine » d’occupant-e-s du bois Lejuc mais ce sont des milliers de personnes qui sont sorties dans les rues partout… Ça ils ne pourront jamais l’expulser.

Le week-end du 3 & 4 mars, nous aimerions que ces comités, existants ou en cours de création, ainsi que toutes les personnes qui ont envie de lutter avec Bure partout où elles sont, puissent, à la manière qui leur plaît et si elles le désirent, manifester et visibiliser qu’elles luttent déjà avec Bure depuis de nombreux lieux, rendre tangible cette chaîne de solidarité… On suggère ici des pistes qui sont uniquement à prendre comme des invitations : par exemple, préparer des banderoles créatives symbolisant les villes des comités et les luttes qu’iels mènent (oules banderoles utilisées lors des rassemblements du 22 février), ou tout autres objets et symboles à cet effet, etc. Ou encore rapporter des combinaisons blanches, de la peinture, des beaux masques de hiboux personnalisés et customisés, etc. Nous appelons aussi les gentes qui vont venir à, autant que faire se peut, ramener des tentes, vêtements chauds, bottes, frontales, nourritures, etc, de quoi être un maximum autonome… Nous essayons de prévoir des couchages et logements pour tous-tes mais c’est bien si tout le monde assure au maximum au cas où nous sommes trop nombreux-euses…

Il y a également une première liste logistique des besoins matériels d’urgence : https://vmc.camp/2018/02/22/appel-a-materiel-suite-a-lexpulsion/ , qui sera complétée bientôt.

* Note sur la prise d’image et de son les 3-4 mars*

En venant ici, il faut prendre en compte que nous venons de vivre un épisode repressif très fort, où les forces de police cherchent à identifier les hiboux pour mieux les enfermer. Nous vous demandons donc votre compréhension lorsque nous exigeons de ne pas prendre d’images ni même de sons. Si c’est vraiment votre dada, contacter l’équipe automédia une fois sur place pour la rejoindre. Nous montrerons une tolérance nulle, par nécessité, à toute image ou tout enregistrement pris en dehors du cadre de l’automédia. Si vous avez de bons appareils que vous souhaitez mettre à disposition, ça pourrait nous intéresser.

*Programme général du WE*

Le déroulé du week-end est encore en train d’être discuté. Nous avions dit avant l’expulsion que nous voulions absolument prendre un temps de rencontres et discussions largement pour renforcer la lutte en France et en Europe, et nous comptons bien tenir ce temps là parmi toutes les autres choses.

Pour l’instant les premiers éléments du programme sont : 

Vendredi 2 au soir : accueil permanent dans la cuisine de la Maison de résistance de Bure (BZL) pour aider à la répartition des couchages, à l’inclusion dans les tâches d’autogestion etc. À 18h30, un premier temps d’accueil et d’information sera proposé avant de manger ! 

Samedi 3, en  matinée (À Mandres-en-Barrois) : rencontres et discussions entre les différents comités de lutte et les différentes personnes désireuses de soutenir la lutte à Bure. Le programme détaillé arrivera très vite. 

Samedi 3, après-midi : construction d’une vigie aux abords de la forêt.

Dimanche 4 : poursuite des activités du samedi !

Il y aura en parallèle du programme sans doute des quantités de choses pas annoncées, un peu de joyeux chaos, beaucoup d’improvisation. Quoi qu’il en soit, nous porterons (et vous encourageons à porter) une grande attention à ce que tout le monde puisse, au maximum, trouver une place et se sentir bien.

Nous vous attendons nombreux-euses lors de ce week-end (et avant, et après) !

On ne nous atomisera jamais !

Quelques hiboux de Bure.

03/02/2018 – Rencontre-débat contre l’A45 (et autres)

Débat contre l’A45, la carrière de Saint-Julien-Molin-Molette et les grands projets inutiles en général, à l’Atelier des Canulars le Samedi 3 Février à 15h.

Notre Dame des Landes, centre d’enfouissement nucléaire de Bure, ferme-usine des Mille Vaches, ligne à grande vitesse Lyon-Turin, Center Parcs (Roybon, le Rousset, Poligny)…
vous connaissez ?
Ces Grands Projets (souvent) Inutiles et (toujours) Imposés (GPII) publics ou privés sont imposés aux populations par les politiciens, les aménageurs, les industriels et les prédateurs du béton comme des évidences du progrès, malgré leur inutilité.
Le projet d’A 45 entre Lyon et St Étienne en est un de plus. L’État, Wauquiez, le maire de St Étienne, Vinci et autres multinationales s’acharnent à vouloir éventrer le plateau mornantais, au nom du toujours plus : toujours plus d’autoroutes, de bagnoles, de camions, de flux, de croissance et surtout de profits.
Ce projet ne se contente pas de pourrir les zones qu’il traverse (destruction ses milieux naturels, des terres agricoles, du cadre et modes de vie, pollutions sonores, des eaux, de l’air ), il massacre d’autres zones plus éloignées. C’est le cas de Saint-Julien-Molin-Molette (Pilat). Sa carrière de pierres devrait être agrandie afin de fournir des cailloux pour la construction de l’autoroute.

Face à ces armes de destruction massive, sociale, économique et écologique, le collectif Center Parcs Ni Ici, Ni Ailleurs de Lyon vous invite à rencontrer les opposant-es à l’A45 et à la carrière de Saint-Julien et des naturalistes, afin de vous informer, de débattre, d’être activement solidaires des luttes ici et ailleurs et de continuer à lutter contre tous des GPII et leur monde.

La NINA c’est quoi ?

La coordination Center Parcs, Ni Ici, Ni Ailleurs (CP NINA), regroupe des collectifs, des associations et des individu-es qui contestent les projets d’implantation des Center Parcs de la société Pierre & Vacances sur les sites de Roybon (Isère), Le Rousset (Saône et Loire) et Poligny (Jura).
Elle dénonce la destruction des milieux naturels et la privatisation des biens communs (forêts, zones humides), la réduction des zones rurales à des bulles tropicales pour touristes, le gaspillage d’argent public (communes, CD, Régions) en faveur d’un opérateur privé, la multiplication des GTII
La NINA combat autant l’artificialisation de la nature que la marchandisation du monde et des individu-es.

La caravane, c’est quoi ?

Entre le 8 et le 29 avril 2018, la NINA a décidé de faire son sac et de sillonner les routes. Cette caravane reliera les 3 sites en lutte. Elle traversera villes et villages afin d’informer, de créer des liens et des échanges entre luttes et de partager des moments ensemble autour de son info shop et de sa cuisine mobile.
Elle passera à Lyon le mercredi 25 avril. D’ici là, des rencontres, des débats et des projections, dont « Les Dépossédés » d’Antoine Costa, sont prévus à Lyon.

Prochaines rencontres avant l’arrivée de la caravane

Samedi 3 Mars :
La touristification du monde entre industrie, illusions et destruction de l’environnement, avec :
- Rodolphe Christin, auteur de « L’usure du monde, critique de la déraison touristique » (éditions l’Échappée)
- Jean-Philippe Descombes et Henri Mora auteurs de « Tourisme, un marché du rêve et du divertissement. Discussion de comptoir à propos du tourisme, le dimanche du second tour des élections législatives, chez Janine, dans un village près de Roybon
- Des animateurs de la revue Nunatak , revue d’histoires, de cultures et de luttes des montagnes.
Lieu : l’Atelier des Canulars

Samedi 31 Mars :
Capitalocène, financiarisation de la nature : stade ultime du capitalisme ?
Interventions et débat avec l’historien Armel Campagne auteur de « Capitalocène. Aux origines historiques de dérèglement climatique »(2017).

Projection du documentaire « Nature : l’eldorado de la finance », en présence de Sandrine Feydel, réalisatrice.
« Combien vaut la nature ? Combien peut-elle rapporter ? La course au profit généralisé et le marché global ont largement contribué à la crise écologique actuelle. Pourtant, les mondes de l’économie et de la finance prétendent renverser la tendance et sauver la planète en la protégeant à leur façon, c’est-à-dire avec de l’argent. C’est bien l’émergence d’un nouveau marché, celui de la protection environnementale, que décrypte le documentaire de Sandrine Feydel et Denis Delestrac. »

Cette rencontre permettra de mieux comprendre le temps long de l’évolution du capitalisme et ses conséquences (modifications géologiques et climatiques) et ses dernières évolutions : la marchandisation de la nature et du vivant aux fins de spéculation.
Lieu : MJC Jean Macé

Contact : nina-lyon@riseup.net
http://nina-lyon.tk/

[Roybon] Ça brûle, on reconstruit !

Appel à chantier collectif du 4 au 11 Novembre dans la forêt occupée de Roybon !
Voici l’affiche de l’événement :

Pour des demandes / offres de covoiturages depuis Lyon, merci de nous contacter par mail:

Là : https://rhonenddl.wordpress.com/contact/
ou ici : rhonenddl [arobase] riseup.net

[Bure] – Suite à l’expulsion, manif de réoccupation le 16/07!!

La zone de chantier occupée dans la forêt de Mandres-En-Barrois a été violemment évacuée jeudi dernier (07/07/2016)!!

Plus d’infos:

http://vmc.camp/2016/07/07/expulsion-de-la-foret-occupee-le-suivi-de-la-journee/
http://vmc.camp/2016/07/07/violente-expulsion-du-bois/

 

Comme prévu depuis le début de l’occupation en cas d’expulsion, une manif de réoccupation est donc planifiée au 16/07/2016.

REOCCUP-AfficheA5

Samedi 16 Juillet, on reprend la forêt !

Ils ont donc envoyé les casqués par dizaines. On les a vu poindre à l’horizon peu avant six heures du matin, jeudi 7 juillet. Les casqués, les fourgons, les tracteurs, les bulldozers, les poids-lourds, les hélicoptères. Ô sinistre parade venue nous déloger !

Depuis le 19 juin, collectifs, associations, habitant.e.s en résistance, paysan.e.s vivaient dans et avec la forêt libérée de Mandres-en-Barrois en construisant des cabanes là où l’ANDRA a déboisé.

À l’heure où les nucléocrates tentent de légaliser le cimetière atomique à l’Assemblée Nationale, nous, nous avons occupé joyeusement la plateforme de Cigéo, symbole du début des travaux.

Ce front contre l’empire nucléaire, brèche fragile, a été ouvert et tenu de diverses manières : sabotages, pique-nique, occupation, actions juridiques et le ralliement de plus d’une soixantaine d’associations. Tout ceci a enrayé la machine de l’ANDRA jusqu’à la pousser à employer la force.

Cette expulsion ne signe en rien une défaite. Elle renforce plutôt notre colère, notre rage et notre détermination. Il est hors de question de leur laisser ce bois. Que les flics y traînent leurs sales bottes à longueur de journée, que les mercenaires de l’ANDRA reprennent leurs rondes, qu’ils redémarrent leurs travaux insupportables.

Le week-end du 16 et 17 juillet 2016, nous avions convoqué, sous les charmes et les hêtres du bois, des « Barricades antinucléaires mondiales et improvisées ».

Il est urgent d’être ambitieux.ses et réalistes comme nous avons su l’être jusqu’ici. Ces rencontres auront donc lieu. Et elles auront lieu DANS LA FORÊT !

Après le 14 juillet, les seuls et uniques feux d’artifice qui jailliront seront ceux que nous tirerons contre l’Andra et son monde ! Une fois encore, notre seule limite c’est le nombre. Rejoignez-nous !

ON NE NOUS ATOMISERA JAMAIS !
ANDRA, DÉGAGE !
RÉSISTANCE ET AFFOUAGES !
#ÉTÉDURGENCE

Contact: 07.58.65.48.89 / sauvonslaforet@riseup.net
Infos: vmc.camp / burestop.eu / burezonelibre.noblogs.org