maçon

14 nov 2019 – proçès en appel ZAD NDDL Lyon – Maçons du PS – 13H30 cours d’appel

Proçès en appel : Lyon- ZAD NDDL – Les 13 maçon.nes de Villeurbanne en Appel le 14 Novembre à 13H30 cour d’appel de Lyon (1 Rue du Palais de Justice, 69005 Lyon)

En Mars 2016, un appel à action en soutien aux paysans historiques avait été lancé de la ZAD de Notre Dame Des Landes, puisque ces derniers risquaient d’avoir 1000 euros d’amende par jour s’ils ne quittaient pas leurs terres. Plusieurs actions ont alors eu lieu dans la France entière, visant notamment des locaux du PS, alors au pouvoir.

A Villeurbanne, une bande de joyeux et joyeuses laron.nes se sont décidé.es à aller murer le local du PS afin de protester contre la bétonisation de la ZAD. Après avoir construit un mur d’environs 1 mètre de haut, des flics sont arrivés flashball au poing pour mettre fin à cette œuvre contemporaine. S’en suit l’arrestation et la mise en garde à vue des 13 personnes pendant 18 heures environs.

Le premier procès en Octobre 2017 s’est soldé par une relaxe, mais suite à la demande du procureur l’affaire est de nouveau jugée en appel ce 14 Novembre à 13H30 Salle d’Aguesseau à la cour d’appel de Lyon (1 Rue du Palais de Justice, 69005 Lyon).

Le soir à partir de 19H il y aura ensuite un infopéro à l’Alternatibar, afin de boire un verre et discuter ensemble. Suivi à 20H30 d’un spectacle de soutien : Chroniques Amères par la Cie Double Zoo, un spectacle pour ceux et celles qui aiment les abeilles, le camembert au lait cru et les avis d’obsèques (théâtre masqué et musique électronique).

On vous y attend nombreux et nombreuses !

Parpaings, ciment et truelles 14_nov_2019_proçès_ZAD_Lyon-Maçons_du_PS-Chroniques_amères-1

Une première soirée de soutien à lieu le mardi 12 nov 2019 au Barkipass à Lyon :

affiche-12-nov-Barkipass

Lyon 25 mars – le PS muré – journée nationale d’actions en soutien aux 11 paysan.ne.s menacé.e.s d’expulsion à NDDL

 

2

Le local du Parti Socialiste de Villeurbanne (Lyon) a été muré jeudi 24 mars au soir par un groupe de militant.e.s.

Ce geste symbolique a été effectuée en solidarité avec les habitant.e.s et paysan.e.s de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes déclaré.e.s expulsables suite au procès intenté en janvier dernier à leur encontre.

Cette action s’inscrit de le cadre de deux journées nationales de lutte décentralisée contre le projet d’aéroport inutile et imposé, afin de rappeler au gouvernement PS que la détermination du mouvement est ferme et partagée : Il n’y aura jamais d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes ! http://zad.nadir.org/spip.php?article3665

Cette action symbolique et non-violente a conduit à l’interpellation de 13 personnes, qui ont été placées en garde à vue et ont permis de mobiliser un important dispositif policier.

Elles ont été relâchées vendredi 25 mars dans l’après-midi et toutes sont convoquées à des dates différentes devant un procureur pour « dégradations volontaires de bien privés, en réunion » (+5 personnes pour refus de prélèvement ADN).

Les parpaings ont été enlevés et le local du PS rouvert vendredi après-midi, sans qu’aucune dégradation ne soit cependant visible …

Sources et  articles sur l’action:
https://rebellyon.info/13-personnes-arretees-lors-d-une-action-16009
https://rebellyon.info/Temoignage-de-ma-garde-a-vue-du-24-Mars-16022
http://www.leprogres.fr/rhone/2016/03/25/villeurbanne-ils-murent-l-entree-du-local-du-parti-socialiste


 

Pour rappel et resituer le contexte de ces journées d’actions:

Appel des comités pour les 25 et 26 mars :

- Pour l’abandon du projet d’aéroport
- Pour l’avenir de la zad
- Pour en finir avec les menaces d’expulsion des paysans et habitants de Notre-Dame-des-Landes

Le 25 mars, tous les paysans et habitants dits « historiques » de la zad de Notre-Dame-des-Landes seront expulsables suite au procès intenté en janvier dernier à leur encontre à la demande du gouvernement. Celui-ci espérait faire partir les résistants du bocage sous la menace, mais les comités de soutien ont décidé, au contraire, de faire de cette date fatidique un nouveau temps fort de la mobilisation en cours.

Nous appelons à s’organiser aux quatre coins du pays pour rappeler au Parti Socialiste, en tant que parti au gouvernement et promoteur du projet d’aéroport, notre détermination ferme et partagée : il n’y aura jamais d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes ! La zad fleurira longtemps !

Nous invitons chacun à intervenir les 25 et 26 mars là où le PS et ses élus sont au pouvoir et présents – qu’il s’agisse des mairies, conseils départementaux, régionaux ou des permanences du Parti Socialiste… Chaque comité choisira à qui il entend s’adresser et sous quelle forme.

Les comités montreront ainsi, en actes, que consultation publique ou pas, la lutte continue dans les mois qui viennent sur le terrain, dans les rues, sur les routes et dans les bourgs.

Les 25 et 26 mars, nous agirons en solidarité avec les habitants et paysans de de la zad de Notre-Dame-des-Landes. Nous agirons aussi parce que ce qui se joue à Notre-Dame-des-Landes entre en résonance avec nos luttes locales contre les destructions environnementales et sociales, avec nos propres combats face à la disparition des terres agricoles, face aux causes du changement climatique ou aux lois liberticides de l’état d’urgence. Nous agirons partout parce qu’il est de temps de marquer un refus ferme de la marchandisation continue des territoires, de nos vies, et parce qu’il s’est ouvert dans le bocage un front porteur d’espoir.

Nous sommes tous/toutes des habitant-e-s qui résistent. Nous le ferons savoir les 25 et 26 mars !

Les comités locaux réunis en inter-comités le 28 février