maurienne

[No TAV] – 04/07/2016 – Caravane internationale contre les GPII

des alpes aux pyrennées version française

Le mouvement NO TAV  entre les Alpes et les Pyrénées se rend à Bayonne (voir ci-dessus).
Il passera par la Maurienne et la Combe de Savoie  le 4 juillet
Voici le programme de la journée

–  9H00: Accueil  de la caravane au col du Mont Cenis
(RDV gare de Modane à 8H00 pour covoiturage et chargement des vélos dans les voitures présentes)
Descente du col  à vélo avec la caravane (prévoir casque,gants et vélo révisé)!

– 10H30: Accueil par la municipalité à Villarodin Le Bourget (rond point de la Norma)

– 11H00: Gare de Modane : Discussion sur le doublement du tunnel autoroutier du Fréjus

– 13H00: Saint Jean de Maurienne : Pique nique avec Vivre et Agir en Maurienne (RDV Place de la Cathédrale)

– 17h30: Montmélian :  « »Pour la Santais publique : les camions sur le train maintenant, pas dans 30 ans »,
Tour  de la Ville et arrêt devant la mairie et la permanence parlementaire de Béatrice Santais.
RDV gare SNCF à pied, en vélo.
Rendez vous de tracteurs pour alerter sur les 80 exploitations impactées par  le Lyon-Turin en Combe de Savoie.

– 18H30 -> 19H15: Convoi collectif, vélos + tracteurs jusqu’à Chapareillan (8km)

– 20H00: Repas et rencontre à Chapareillan (RDV place de la Mairie) :

Chapareillan accueille la 1ère étape de la caravane internationale contre les GPII: 1300km en vélo, 11 étapes, 30 RV avec des collectifs, associations, citoyens engagés, du 4 au 14 juillet entre Venaus (Val de Suse) et Bayonne où se tiendra dans la foulée le 6ème Forum international contre les grands projets inutiles et imposés. Toutes les infos concernant la caravane sur: http://forum-gpii.com/fr/caravane-velo/

Accueil des cyclistes pour un repas partagé, Lundi 4 juillet à 20h00 sur la place de la mairie de Chapareillan. Rejoignez-nous nombreux chacun avec un morceau de picnic à partager ensemble, votre présence sera un soutien moral important pour ces courageux cyclistes qui porteront les couleurs de l’opposition au Lyon-Turin et autres GPII à travers la France.

Accueillons et/ou accompagnons les !

PS: Ah, au passage, bilan et photos du Rassemblement du 12 juin à Chapareillan sont disponibles sur la page:
http://cclt38.wix.com/cclt#!blank-3/m1bi7

[Chapareillan] – 12 Juin 2016 – Rassemblement contre Lyon-Turin

Dimanche 12 Juin 2016, à Chapareillan (38), aura lieu pour la deuxième fois, le
RASSEMBLEMENT INTERNATIONAL CONTRE LE LYON-TURIN!

Affiche et programme:

chapa-notav-12-06-16

Venez nombreux et nombreuses!

 

Plus d’infos et contacts: http://cclt38.wix.com/cclt#!services/cfvg

NoTAV – Réunion publique – Hermillon (73 Savoie)

Michel Bouvard Sénateur de la Savoie invite à une réunion publique le 26
juin à 20h à la salle polyvalente d'Hermillon (73)
sur le thème le Lyon-Turin ( voir PJ)

Venons nombreux  pour que cette réunion soit enfin l'occasion d'être un
vrai débat public où la parole des opposants au projet soit entendue

NB : Michel Bouvard et Michel Destot député de l'Isère ont été missionnés
pour proposer au gouvernement des solutions pour le financement du projet

NO TAV Maurienne
PDF invitation à 
notav.maurienne@gmail.com

Maurienne – 07/03 – Chaîne humaine contre la pollution!

FLAYER chaine humaine

 

Appel à rejoindre la chaîne humaine le samedi 7 mars, de 10h00 à 17h00 à St Michel de Maurienne,
 
pour dire Non à la pollution dans les combes et vallées alpines, Non au doublement du tunnel routier du Fréjus et demander le transfert des camions sur le train maintenant, pas dans 30 ans!
Rassemblement festif et citoyen sous la forme d’une chaîne humaine qui se déploiera entre St Michel de Maurienne et St Martin la Porte, sur environ 1,5 km, le long de la D 1006, endroit symbolique qui réunit les trois voies de communication : D 1006, autoroute et voie ferrée.
 
Rendez-vous à 10h00 au rond-point de MétalTemple à St Michel de Maurienne, départ de la chaîne. 
 
Repas tiré du sac. Prises de paroles. Concert.
Ceux qui le veulent pourront apporter un petit truc salé ou sucré à déposer à l’accueil, à partager avec le café ou le thé.
 
Prévoir des vêtements chauds, votre gilet de sécurité indispensable pour être vu des automobilistes, un masque anti-poussière …
 
Pour les personnes qui souhaitent prêter main forte à l’organisation de la manifestation, rendez-vous à partir de 8h00 au rond-point de MétalTemple.
 
 
 
Venez nombreux!

Proposition de lettre contre le TGV Lyon Turin pour les ministres de l’écologie et des transports

Bonjour
 Nous relayons l’initiative du Collectif Contre le Lyon-Turin de Chapareillan  (38 ) CCLT  d’adresser un courrier pour interpeller  Mme Ségolène Royal   Ministre de l’écologie mais aussi Ministre de tutelle du Secrétaire d’état aux transports  Frédéric Cuvellier  au sujet de ce projet coûteux néfaste et inutile.
Nous vous invitons soit individuellement soit au titre de vos associations ou organisations à participer à cette initiative en adaptant ce courrier à votre situation ( voir PJ)
No Tav Maurienne

Mme Ségolène ROYAL

Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie
Grande Arche
Tour Pascal A et B
92055 La Défense CEDEX

Chapareillan, le 08 aout 2014

Objet :     Lyon-Turin – Demande d’intervention

Madame la Ministre,

Vous vous êtes récemment exprimée sur l’autoroute A831, en relevant qu’il n’était pas réaliste de mettre 900 millions d’Euros dans 60km pour ce projet contestable sur ses aspects économiques et écologiques.

Il est un autre projet  dont le seul tronçon international coûtera à la France 7 milliards d’Euros pour 65km: il s’agit du Lyon-Turin, tout aussi contestable aux plans économique, écologique mais aussi démocratique.

Le Lyon-Turin est une aberration économique car depuis 20 ans, toutes les prévisions qui justifiaient ce projet ont été démenties :

    Les « experts » annonçaient 60 millions de tonnes de marchandises (route et rail) dans les Alpes françaises pour 2012, il n’en passe aujourd’hui que 22,4 millions de tonnes et le tonnage est en baisse continue depuis 1994;

    Ils annonçaient 2,5 millions de camions par an (Mont-Blanc et Fréjus), il en circule aujourd’hui la moitié. C’est moins qu’en 1989 !

    Ils annonçaient un report modal de 300.000 camions sur la voie ferrée existante modernisée au gabarit GB1, les travaux ont été réalisés pour 1 milliard d’Euros, il n’en est passé que 10% en 2013;

    Ils annonçaient la saturation de la ligne existante et des tunnels routiers pour 2010, elle n’est aujourd’hui utilisée qu’à 17% de sa capacité alors qu’elle aurait la capacité d’accueillir TOUS les camions transitant par les tunnels du Mont-Blanc et du Fréjus;

    Là où certains voient dans le Lyon-Turin un important corridor de fret trans-européen, il y a en réalité surtout du cabotage franco-italien : le nombre de camions en transit trans-européen par les accès Fréjus et Mont-Blanc, est  inférieur à 15% !
    Le coût global prévisionnel du projet, évalué à 12 milliards d’Euros en 2002, a explosé à plus de 26 milliards d’Euros aujourd’hui, dont 13 milliards à la charge de la France. L’inflation des coûts ainsi que l’absence de rentabilité socio-économique du projet ont été sévèrement critiquées par la Cour des Comptes.

Le Lyon-Turin est une aberration écologique car :

    Il prévoit l’artificialisation de 1500ha de terres ;

    Il prévoit le drainage de centaines de millions de m3 d’eau chaque années, mettant en péril l’alimentation en eau de communes; la modification de l’hydrologie de surface constitue également une menace préoccupante pour la biodiversité.

    Il symbolise une logique de développement obsolète qui privilégie le transport de marchandises et de personnes « toujours plus vite » par de longs tunnels de communication entre grands pôles urbains pour une minorité, alors qu’il conviendrait de renforcer les dessertes locales et la relocalisation de l’économie avec des transports sur de courtes distances;

    Il détourne aujourd’hui des centaines de millions d’Euros publics dans des galeries de reconnaissance, alors que l’ensemble du réseau ferroviaire de proximité se trouve dans un état critique et dangereux, faute de moyens financiers. Retards répétés, accidents… Tout est fait pour dissuader les Français de prendre le train dans leurs déplacements quotidiens. Ce sont alors les voitures qui engorgent les routes, et qui sont responsables à 80% de la pollution atmosphérique en agglomération, et à 70% hors agglomération. Le véritable enjeu écologique est celui du report du trafic voitures vers le rail, à travers une politique tournée vers le réseau ferroviaire régional (doublement des voies uniques desservant Chambéry et Annecy et des matériels roulants, augmentation des fréquences…);

    La vraie logique écologique veut que l’on privilégie l’utilisation des lignes existantes déjà rénovées mais sous-utilisées par rapport à la construction de nouvelles lignes extrêmement coûteuses et dévastatrices.

Le Lyon-Turin est une aberration démocratique car :

    Dans sa configuration actuelle, il n’a jamais fait l’objet d’un débat public

    Le projet continue à avancer à grand renfort de lobbying subventionné avec des fonds publics, malgré les mises en garde répétées de la Cour des Comptes qui critique l’absence de financement adéquat, la faible rentabilité socio-économique, et regrette que « des solutions techniques alternatives moins coûteuses aient été écartées sans avoir toutes été complètement explorées de façon approfondie »

Toutes ces raisons, Madame la Ministre, contribuent à faire du Lyon-Turin l’un des trop nombreux sujets qui mettent de la distance entre les Français et la politique.

Puisque vos déclarations vous placent parmi les dirigeants politiques qui tentent de mettre en avant le bon sens sur les considérations politiques partisanes, nous vous demandons votre soutien public pour éviter que ne se fasse cet autre « grand projet inutile et imposé », au côté des 1500 Français qui ont déposé un recours au Conseil d’Etat en février 2014.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de bien vouloir agréer, Madame la Ministre, l’expression de nos respectueuses salutations.

 

Prénom – NOM

(Signature)