Nantes

[Nantes] – 26 au 28 Août – Contre l’université d’été du PS

Ceci est une invitation. Nous sommes des étudiants et des lycéens, des syndicalistes et des salariés en lutte, des chômeurs et précaires, des militants associatifs, des habitants de la ZAD, des intermittents, etc. Nous sommes celles et ceux que ce monde révolte.

Nous nous sommes retrouvés ces dernières semaines dans les rues de Nantes et d’ailleurs, dans les manifs, les blocages, et les occupations contre la « loi travaille ! ». Nous nous étions déjà croisés ces dernières années dans les luttes : contre des projets d’aménagement du territoire et pour construire des espaces de liberté, pour défendre les « migrant-e-s », contre la marchandisation de la santé, de la culture, contre toutes les discriminations, contre la répression, les violences policières et l’État d’urgence…. A chaque fois, c’est au gouvernement socialiste que nous nous sommes heurtés.

Du 26 au 28 août, le parti socialiste prétend lancer sa campagne présidentielle à Nantes lors de son université d’été. Ce sera la dernière mascarade d’un mandat marqué par un discrédit sans précédent et d’un gouvernement dont la seule réussite est d’avoir agrégé contre lui une colère unanime.

Réunis en assemblée ce 18 juin à Nantes, nous nous organisons ensemble dès à présent pour rendre impossible cette université d’été. Avec le lancement de la campagne présidentielle, ils veulent faire oublier la séquence de lutte et de résistances du printemps, ils croient pouvoir pavaner dans les rues de la métropole nantaise. Pour nous, ce n’est que le début d’une seconde mi-temps. Les idées fusent déjà, on projette des blocages, on imagine une occupation de la ville, une manif monstre, une université d’été du peuple avec des discussions et des ateliers.

Qui attend encore un quelconque changement des élections de 2017 ? Ce changement viendra de la rue. Il s’agit de faire de cette université d’été un moment pour approfondir les rencontres engagées dans les luttes. Un temps fort pour exprimer notre colère tout en cherchant ensemble d’autres horizons que cette gauche moribonde.

Nous appelons toutes celles et ceux que ce gouvernement révulse à s’organiser partout pour converger à Nantes du 26 au 28 aout. Venez avec vos potes, vos collègues, vos tentes, tracts, idées, pratiques. Rédigez vos propres appels, organisez-vous pour nous rejoindre, prenez l’initiative ! On a tous une bonne raison de détester le PS.

A l’abordage !

Contact : stopunivpsnantes@riseup.net

[Lyon] – RDV devant le TGI ce lundi 25/01

Vidéo de l’action:

Notre Dame des Landes

soutienzad

Ces derniers temps, Manuel Valls n’a pas cessé de répéter son intention de faire aboutir ce projet inutile de l’aéroport de Notre Dame des Landes et d’en finir avec l’opposition à ce projet.

La répression contre les opposant-e-s s’intensifie (arrestations, gardes à vue, saisie des véhicules (agricoles ou non), convocations, comparutions…).

Le lundi 25 janvier 2016, la justice de Nantes va se prononcer sur l’expulsion des habitant-e-s et familles paysannes.

[Mise à jour du 25/01 à 14h15:
La justice s’est prononcée et confirme les expropriations!

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/notre-dame-des-landes-le-tribunal-de-grand-instance-xxxxx-1453720896

http://www.ledauphine.com/france-monde/2016/01/25/notre-dame-des-landes-les-expulsions-approuvees

L’État veut un nouveau Sivens en persévérant dans l’absurde…]

Dans le contexte actuel, nous ne savons pas quelle sera la teneur du délibéré mais nous vous appelons à venir bruyamment au rassemblement ce jour là,

Lundi 25/01/2016 à 18h
TGI de Lyon
67, Rue Servient

afin de nous mobiliser pour parer à toute éventualité et apporter notre soutien à tous les opposants où qu’ils soient à cet aéroport.

Nous serons très en colère…
Alors ramène ta casserole pour faire du bruit!

casserolade

Venez nombreux-ses!

PS: de fait, la réunion publique prévue ce soir-là est décalée à 20h, même endroit. Cliquer ICI

Premières mobilisations du samedi 9 janvier

> Quatre paysans et onze familles de Notre-Dame-des-Landes sont menacés d’expulsion. Sans attendre l’audience au tribunal, l’opposition à l’aéroport se mobilise et manifeste
  • Ce samedi 9 à Nantes, grosse mobilisation avec blocage puis occupation d’un pont. 20 000 personnes. Pas de dialogue alors les 95 tracteurs et personnes montent un camp sur le pont bloqué. Cette nuit la seule réponse du gouvernement aura été la force. Face aux menaces des forces de l’ordre les occupants du pont acceptent de lever le camp, mais seront tout de même gazés et arrosés aux canons à eau alors qu’ils démontaient leur campement !
http://www.ouest-france.fr/environnement/amenagement-du-territoire/notre-dame-des-landes/direct-manif-anti-nddl-les-opposants-en-route-vers-nantes-3960268
http://zad.nadir.org/spip.php?article3352
https://zad.nadir.org/spip.php?article3391
https://twitter.com/remibx?lang=fr
  • A Lyon, 250 personnes environ on manifesté festivement sans autorisation entre place Carnot et guillotière. Plus tôt dans la journée déjà des militants contre l’aéroport avaient rendu visite aux bâtiments de Vinci à Lyon Perrache.  Une réunion salle pleine s’en est suivie ou les futures dates et actions ont commencé a être évoquées. ( les photos seront publiées ici bientôt ).

Le retour ici : https://rebellyon.info/De-200-a-300-personnes-contre-l-aeroport

A venir :

– réunion d’organisation des forces Lyonnaises à venir ce lundi ou mardi ( sera mis à jour d’ici peu ).

– une autre proposition temps de rencontre pour continuer les échanges commencés samedi ce dimanche à midi place Mazagran ( métro Saxe ).
– mercredi 13 : Rdv 11h devant le tgi de Lyon pour un rassemblement en écho à celui du tribunal de Nantes.
– Mobilisation régionale le 16 à Lyon :  la tracto-vélo du matin ( infos sur ce site ) sera suivie de plusieurs évènements en préparation.

– 21 janvier – projection du film la résistance respire  ( infos sur ce site )

 

11 mai – Les zadistes «nettoyeurs» expulsés du site par les gendarmes

Barrage de Sivens – Lisle-sur-Tarn

Les gendarmes ont expulsé les zadistes du site./ DDM, archives
Les gendarmes ont expulsé les zadistes du site./ DDM, archives

La trentaine de zadistes et sympathisants qui avaient réinvesti lundi matin à 7 h 30 et pendant près de trois heures le site du projet de barrage de Sivens (Tarn) ont été expulsés tranquillement par les gendarmes comme il y a deux mois.

Arrivés vers 7 h 30 en affichant la volonté de nettoyer la zone des déchets qu’ils y avaient laissés et de montrer leur vigilance face à un nouveau projet, ils ont d’abord pris de cours les gendarmes dont la présence sur le site n’est plus permanente.

Les gendarmes sont progressivement arrivés à partir de 8 h 30, et vers 10 heures avec le renfort de quelques gendarmes mobiles, les forces de l’ordre ont intimé l’ordre aux occupants de quitter les lieux.

Le groupe de militants a finalement quitté les lieux il y a une demi-heure, sous l’escorte des gendarmes avant 10 h 30.

Information publiée précédemment sur premium.ladepeche.frAccédez au site en cliquant ici

Rassemblement Nantes du 8 juillet au TGI

- un récit du rassemblement d’hier à lire ici : Nantes : procès de S. inculpé suite à la manif du 22fév. – quand la violence policière se prolonge au tribunal

- 2 vidéos dans les mèrdias, de la répression et la violence policière hier devant et dans le tribunal a nantes. Le peuple n’as plus rien a dire, l’état & « la justice » à déclarer la guerre a ceux qui n’obéissent pas, le dialogue et la démocratie est morte.

Plus d’infos sur : http://zad.nadir.org/spip.php?article2534 ( infos du 7 au 13 juillet ) .