nina

[NINA] – La grande tournée a débuté !

La Grande Tournée contre Center Parcs démarre dimanche 8 avril! Nous partirons de Roybon pour nous rendre à Grenoble. Nous serons l’après midi au Parc Mistral. A partir de 18h30, nous serons accueilli.es au 38 (quartier Saint-Bruno), 38 rue d’Alembert, pour une cantine suivie d’une présentation-discussion à partir de 19h30.

Viendez nombreuses et nombreux pour le lancement de ces trois semaines de rencontres!

Programme:

Première semaine

  • Lundi 9 : Grenoble. Repos.
  • Mardi 10 : Chambéry, lieu antifa
  • Mercredi 11 : Hauteville-Lompnes (0110), Salle des fêtes, Place du Docteur Rougy
    19h30 Apéro/tartines
    20h Rencontre avec des opposants au projet de canons à neige sur la station d’Hauteville et présentation de la lutte contre les center parcs
    Lectures
    Discussion
  • Jeudi 12 : Saint-Claude (39200), Café de la Maison du Peuple, 12 rue de la Poyat,
    18h30 – 19h Présentation de la lutte
    19h Projection: « Les Dépossédés » d’Antoine Costa
    20h Moment d’échanges (durée non définie).
    Repas + lectures
  • Vendredi 13 : Café le Léonz, 6 Rue Traversière, 39000 Lons-le-Saunier.
    Début annoncé à 19h00.
    Lectures
    Présentation du Collectif Éoliennes Sud Revermont
    Présentation de la Coordination Center Parcs Ni Ici Ni Ailleurs
    Moment d’échanges
  • Samedi 14 : Poligny (39800). Place des Déportés + Place du Champ de Foire
    Dès 12h00.
    Lectures publiques.
    Infokiosque.
    Crêpes.
    Boissons.
    Tractages.
  • Dimanche 15 : Site convoité, cabane des gardes en forêt des Tartaroz, accès
    fléché par Le Fied.

13h Actualité des luttes + Prises de Paroles
Balade Naturaliste
Présentation des revues De Tout Bois, A Pierre Fendre

Slam
Atelier plantation
Lecture + Chanson
Repas
Projection de La Bataille de l’Eau Noire
Discussion.

Et tout le long de l’après-midi : confection improvisée d’une maquette
en bois.

[Programme susceptible d’évoluer selon les conditions météos et les
dispositions des intervenant-e-s]

 

 

 

 

 

Deuxième semaine

 

  • Lundi 16 : Repos
  • Mardi 17 : Dijon, La Carotterie, 134 Rue d’Auxonne
    A partir de 15h30.
    Actualités croisées : la lutte contre les Center Parcs rencontre les
    lieux menacés à Dijon : Quartier des Lentillères, Carotterie,
    etc…
    Lectures
    Discussion
    Repas à prix libre
  • Mercredi 18 : Tournus, Cinéma « La Palette »

19h Théâtre: « Un par un et à plusieurs »

20h Dîner

21h Projection: « L’amour et la révolution », de Yannis Youlountas

 

  • Jeudi 19 : Châlon, La Méandre, 1 rue Denis Papin (vers pont de Bourgogne)

19h Dîner

20h Projection: « Les Dépossédés » d’Antoine Costa

22h Concert

  • Vendredi 20: Mâcon. Journée de soutien aux luttes locales

La caravane de la Nina se mettra à la disposition du collectif Monnier qui organise une « Manifes’tive » en soutien aux migrants à partir de 14h à la salle des pavillons (ateliers divers, déambulation, concert)

A 19h, elle ira soutenir le comité « justice et vérité pour Jérôme Laronze » à 19h au square de la Paix.

  • Samedi 21 : Cluny, salle « Justice et Paix »

Le matin au marché

Repas le midi

14h Informations sur les Center Parcs

19h Dîner

20h30 Projection: « L’amour et la révolution », de Yannis Youlountas, en présence du réalisateur

  • Dimanche 22, site convoité, au bord du lac du Rousset

12h Pique-nique et cantine ambulante

14h Spectacle vivant: les CARS MIC: voyages de rêve à Bistiland

16h Balade en forêt avec des forestiers

 

Troisième semaine

  • Lundi 23: Repos
  • Mardi 24 : Germolles, la Ferme du Sonneur, Le bourg,

19h30 Dîner de produits bio (prix libre)

20h30 représentation théâtrale extraordinaire (prix libre): Pisser dans l’herbe

+ discussion sur le milieu carcéral avec les auteur.es de la pièce

  • Mercredi 25 : Lyon, au Chat Perché (atelier de co-réparation vélo), 29 Rue Salomon Reinach Lyon 69007

11h-12h Accueil Tour
12h30 – 14h30 Repas déjeuner Chat et Tour-Info avec les équipes
14h30 – 17h Animation diverses enfant (circuit vélo), Badgeuses , sérigraphie
17h – 19h30 Préparation soir et repas

19h30 – 20h30 Repas et information du pourquoi du tour
20h30 – 21h30 Théatre « Pisser dans l’herbe »
21h30-23h30 Musique

https://nina-lyon.tk

  • Jeudi 26: Valence, VAL (Valence Atelier Libre), 13bis rue Montplaisir

17h – 20h  Atelier pyrorando
20h – 21h30 Repas végétarien + rencontre avec les membres de la caravane Nina.

Publicités

[Roybon] – 28 & 29 avril – NINA crève la bulle !

Dans la forêt occupée de Roybon se prépare l’arrivée de la Grande Tournée « Center Parcs Ni Ici Ni ailleurs (NINA) ». Après 3 semaines d’infotour et pour finir en beauté, on vous a concocté un sacré programme avec balade, théâtre, concerts, jeux forains, cantine et pizzas…
Les expulsions et intimidations, ici ou ailleurs, ne nous font pas peur et nous continuerons à nous rencontrer, à discuter, s’organiser et faire la fête. Venez nombreuses et nombreux pour clore ce mois d’avril agité : que crèvent les bulles tropicales, qu’éclatent leurs mensonges, que notre joie déborde !

affiche-final1.jpg

PROGRAMMATION

10h à la maison forestière de la Marquise
Balade en forêt et discussion sur les zones de compensation avec Antoine Costa, l’auteur de « Les Dépossédés ».

Cantine – 13h à ACAB

La Cucaracha – 14h30 à ACAB
Après plusieurs mois d’occupation dans des ZAD, l’artiste pluridisciplinaire Miguel Aziz Ben Johnson viendra vous présenter La Cucaracha. A mi-chemin entre le conte, le solo théâtre et le chant, La Cucaracha est une admirable mise en abyme du quotidien dans une zone à défendre, ses rencontres, ses luttes et ses (dés-)illusions. C’est une histoire de lucha libre. Il y a des arbres et du feu, il y a de l’amour, il y a de la haine et il y a des cheveux sales, bien sur. Des petites culottes et des cellules de dégrisement. Des chants indiens, arabes et espagnols.
Miguel Aziz Ben Johnson – Collectif XANADOU

Un par un et à plusieurs – 16h à Paillette Paillasse
 » Un héros , c’est celui qui fait ce qu’il peut » (Romain Rolland)
Quand la réalité quotidienne devient inacceptable , ceux qui n’ont pas renoncé à l’espoir et ne veulent plus subir trouvent la volonté irréductible de faire quelque chose. « Un par un et à plusieurs » est une pièce tirée de faits réels. Des histoires de résistance, aux échos multiples.
Compagnie des Alterneurs

Concert – 20h à la Marquise
Brume (Slam dérangeant et souffle de l’est)
çub (Math-rock barré)
Cas d’école x Deux Lyricists (Hip-Hop instrumental)
Cookah & Likkle Ferguson (Dancehall Hip-Hop)
General Hydrophonick (Electro)
Programmation en cours d’affinage

Pisser dans l’herbe – 14h à la Marquise
Écrite en collaboration avec Christine Ribailly, une bergère détenue pendant 4 ans, la pièce est composée de lettres de Philippe Lalouel, Émilie D. et du livre « Pourquoi faudrait-il punir ? » de Catherine Baker. La pièce dresse un tableau qui interroge la justice, l’administration pénitentiaire et les modes répressifs préconisés depuis toujours.

Rencontre – débat samedi 3 mars 2018 à 15 h : Tourisme : fausse liberté ? Vraie aliénation ? Contre l’envahissement touristique des territoires et des esprits

En attendant le passage à Lyon le 25 avril de la tournée contre les Center Parcs de Roybon, Le Rousset et Poligny…

Rencontre – débat samedi 3 mars 2018 à 15 h :

Tourisme : fausse liberté ? Vraie aliénation ?

Contre l’envahissement touristique des territoires et des esprits

Le projet de Center Parcs de Roybon est un concentré des méfaits de l’industrie du tourisme en France et ailleurs.

Depuis 2007, la multinationale Pierre & Vacances voudrait y construire un village de vacances privé et clos de 1024 bungalows à louer, avec bulle aquatique chauffée toute l’année à 29°, végétation tropicale, bains à remous, boutiques, restaurants… Le client paiera pour un séjour, en plein milieu des « Terres froides » d’Isère, basé sur des stéréotypes de l’exotisme : chaleur, farniente sous les cocotiers, rupture avec le quotidien…

Pour vendre ce rêve il faut de l’eau, des terrains, des infrastructures et le tout le moins cher possible. Il faut donc détruire la zone humide et la forêt de Chambaran, faire supporter l’essentiel des coûts (routes, évacuation des eaux, terrains…) par l’État, les collectivités, le citoyen, et récupérer les bénéfices en vendant et en louant les chalets. Cette destruction irréversible des milieux et de la qualité et des modes de vie locaux est justifiée par les élus et les industriels au nom de l’emploi – toujours précaire – et des retombées de l’aménagement touristique des territoires, quel qu’en soit le prix.

Les Center Parcs sont aussi une des pièces d’un tourisme mondialisé : l’accueil de touristes chinois y est déjà envisagé. Le plan Tourisme 2020 prévoit lui, 100 millions de touristes en France et 1 milliard d’investissement pour les infrastructures (stations de ski, Club Med, Futuroscope…).

Ailleurs, à côté des séjours low cost et du tourisme de masse, une incroyable inventivité commerciale offre l’illusion de la rupture avec le quotidien : tourisme sexuel, croisières death metal, balades à Barcelone avec des guides SDF ou à Tchernobyl en zone contaminée
Avec lindustrie du tourisme on est passé de « l’usage du monde » cher au voyageur à l’usure planifiée du monde. Tout devrait céder à la moulinette de la marchandisation et de l’artificialisation : milieux naturels, territoires, modes de vie, métiers, sociétés, corps et esprits

Quels sont les ressorts de cette « déraison touristique » planétaire ?
Comment lutter contre la marchandisation touristique ?
Est-il possible découvrir le monde sans le détruire ? Et comment ?
Le voyage peut-il être une alternative au tourisme ?

Nous vous invitons à venir en discuter à l’Atelier des Canulars, 91 rue Montesquieu, 69007

03/02/2018 – Rencontre-débat contre l’A45 (et autres)

Débat contre l’A45, la carrière de Saint-Julien-Molin-Molette et les grands projets inutiles en général, à l’Atelier des Canulars le Samedi 3 Février à 15h.

Notre Dame des Landes, centre d’enfouissement nucléaire de Bure, ferme-usine des Mille Vaches, ligne à grande vitesse Lyon-Turin, Center Parcs (Roybon, le Rousset, Poligny)…
vous connaissez ?
Ces Grands Projets (souvent) Inutiles et (toujours) Imposés (GPII) publics ou privés sont imposés aux populations par les politiciens, les aménageurs, les industriels et les prédateurs du béton comme des évidences du progrès, malgré leur inutilité.
Le projet d’A 45 entre Lyon et St Étienne en est un de plus. L’État, Wauquiez, le maire de St Étienne, Vinci et autres multinationales s’acharnent à vouloir éventrer le plateau mornantais, au nom du toujours plus : toujours plus d’autoroutes, de bagnoles, de camions, de flux, de croissance et surtout de profits.
Ce projet ne se contente pas de pourrir les zones qu’il traverse (destruction ses milieux naturels, des terres agricoles, du cadre et modes de vie, pollutions sonores, des eaux, de l’air ), il massacre d’autres zones plus éloignées. C’est le cas de Saint-Julien-Molin-Molette (Pilat). Sa carrière de pierres devrait être agrandie afin de fournir des cailloux pour la construction de l’autoroute.

Face à ces armes de destruction massive, sociale, économique et écologique, le collectif Center Parcs Ni Ici, Ni Ailleurs de Lyon vous invite à rencontrer les opposant-es à l’A45 et à la carrière de Saint-Julien et des naturalistes, afin de vous informer, de débattre, d’être activement solidaires des luttes ici et ailleurs et de continuer à lutter contre tous des GPII et leur monde.

La NINA c’est quoi ?

La coordination Center Parcs, Ni Ici, Ni Ailleurs (CP NINA), regroupe des collectifs, des associations et des individu-es qui contestent les projets d’implantation des Center Parcs de la société Pierre & Vacances sur les sites de Roybon (Isère), Le Rousset (Saône et Loire) et Poligny (Jura).
Elle dénonce la destruction des milieux naturels et la privatisation des biens communs (forêts, zones humides), la réduction des zones rurales à des bulles tropicales pour touristes, le gaspillage d’argent public (communes, CD, Régions) en faveur d’un opérateur privé, la multiplication des GTII
La NINA combat autant l’artificialisation de la nature que la marchandisation du monde et des individu-es.

La caravane, c’est quoi ?

Entre le 8 et le 29 avril 2018, la NINA a décidé de faire son sac et de sillonner les routes. Cette caravane reliera les 3 sites en lutte. Elle traversera villes et villages afin d’informer, de créer des liens et des échanges entre luttes et de partager des moments ensemble autour de son info shop et de sa cuisine mobile.
Elle passera à Lyon le mercredi 25 avril. D’ici là, des rencontres, des débats et des projections, dont « Les Dépossédés » d’Antoine Costa, sont prévus à Lyon.

Prochaines rencontres avant l’arrivée de la caravane

Samedi 3 Mars :
La touristification du monde entre industrie, illusions et destruction de l’environnement, avec :
- Rodolphe Christin, auteur de « L’usure du monde, critique de la déraison touristique » (éditions l’Échappée)
- Jean-Philippe Descombes et Henri Mora auteurs de « Tourisme, un marché du rêve et du divertissement. Discussion de comptoir à propos du tourisme, le dimanche du second tour des élections législatives, chez Janine, dans un village près de Roybon
- Des animateurs de la revue Nunatak , revue d’histoires, de cultures et de luttes des montagnes.
Lieu : l’Atelier des Canulars

Samedi 31 Mars :
Capitalocène, financiarisation de la nature : stade ultime du capitalisme ?
Interventions et débat avec l’historien Armel Campagne auteur de « Capitalocène. Aux origines historiques de dérèglement climatique »(2017).

Projection du documentaire « Nature : l’eldorado de la finance », en présence de Sandrine Feydel, réalisatrice.
« Combien vaut la nature ? Combien peut-elle rapporter ? La course au profit généralisé et le marché global ont largement contribué à la crise écologique actuelle. Pourtant, les mondes de l’économie et de la finance prétendent renverser la tendance et sauver la planète en la protégeant à leur façon, c’est-à-dire avec de l’argent. C’est bien l’émergence d’un nouveau marché, celui de la protection environnementale, que décrypte le documentaire de Sandrine Feydel et Denis Delestrac. »

Cette rencontre permettra de mieux comprendre le temps long de l’évolution du capitalisme et ses conséquences (modifications géologiques et climatiques) et ses dernières évolutions : la marchandisation de la nature et du vivant aux fins de spéculation.
Lieu : MJC Jean Macé

Contact : nina-lyon@riseup.net
http://nina-lyon.tk/