occupation

[Bure] – 18 mai – Appel à rassemblement massif devant la mairie de Mandres !

Dernier pique-nique avant le désert nucléaire ?

Empêchons un nouveau vote autorisant l’échange du bois Lejuc ! Rassemblement à partir de 18h devant la mairie de Mandres-en-Barrois !

 

Le 18 mai, le conseil municipal de Mandres-en-Barrois va tenir une session à 20h. À l’ordre du jour, un seul sujet : voter une nouvelle délibération pour régulariser l’échange du bois Lejuc. Le 28 février, le tribunal administratif de Nancy avait invalidé la précédente délibération tenue à 6h du matin le 2 juillet 2015, qui était entachée d’irrégularités, et sommé la commune de Mandres de « régulariser » la situation sous 4 mois. Après 2 mois et demi, nous y voilà, l’Andra contre-attaque : rassemblons-nous massivement pour dissuader tout vote en faveur de l’échange du bois. Ramenons de quoi boire et manger,, instruments de musique, concerts de casseroles, pancartes et banderoles, et surtout soyons le plus nombreux-euses possible. C’est un tournant déterminant de la lutte contre la poubelle nucléaire, nous ne laisserons pas l’Andra se rhabiller des atours de la « légalité » comme ça !

Ce conseil municipal est une mascarade « démocratique » de plus dans un projet qui a fait de l’acceptabilité sociale un art. Mascarade démocratique, de faire peser sur les épaules d’une dizaine d’élus d’un village de 130 habitants sous pression l’échange d’un bois permettant le début des travaux du plus gros projet industriel européen. Mascarade démocratique, de restreindre la décision au conseil municipal, alors qu’en 2013 pour un premier projet d’échange de bois, ce même conseil avait jugé qu’il ne pouvait décemment pas voter seul une décision qui « engagerait l’avenir de la commune pour des milliers d’années », et que lors d’une consultation les habitant-e-s du village avaient voté NON à la majorité des 2/3. Mascarade démocratique, alors qu’au moins 5 élus sur les 11 sont entachés d’une situation de conflits d’intérêt : obtention de baux de chasse via l’Andra, membres de la famille salarié-e-s du laboratoire, obtention de dizaines d’hectares de terres agricoles en baux précaire via l’Andra/SAFER, etc, etc. Comment ces élus pourraient-ils repousser la main qui les nourrit ? Comment croire sérieusement que ce conseil serait « neutre » de l’influence de l’Andra ? Dans le village et autour, personne n’est dupe.

Tout cela est une hypocrisie, et la délibération positive qui risque d’en sortir sera illégitime d’avance ! En réalité le sort de ce bois, bien communal, concerne toutes celles et ceux qui – à Mandres, en Meuse et ailleurs – l’aiment, l’utilisent, y vivent, ne veulent pas le voir transformer en désert nucléaire. Soutenons massivement les quelques conseillers courageux-ses qui vont voter NON à cet échange, et ceux qui, par notre présence, en viendront à s’abstenir. Cette délibération doit refuser l’échange, ou ne pas se tenir. Et, dans tous les cas, la forêt restera libérée de l’Andra jusqu’à l’abandon du projet !

Soyons le plus nombreux-euses possible ! Prévenez vos ami-e-s, votre sœur, votre frère, vos collègues, etc, etc, toutes celles et ceux qui ne sont pas revenus à Bure depuis longtemps, c’est un moment déterminant de la lutte contre CIGEO ! Nous avons boycotté le Débat Public en 2013, nous bloquons les travaux dans le bois depuis près d’un an, nous avons fait tomber des grilles de l’Andra en février dernier : jeudi 18 mai, nous pouvons, avec les habitant-e-s résistant-e-s de Mandres, libérer la commune de l’influence néfaste de l’Andra et porter un nouvel arrêt au projet Cigéo !

Infos pratiques :

  • Rassemblement à partir de 18h sur la place de la mairie pour être là en masse pour 20h. Il risque d’y avoir du bleu, donc assurez vous que vos véhicules sont en règle !

  • Ramenez de quoi faire un joyeux banquet partagé, des instruments, des banderoles, des déguisements, des casseroles, de quoi faire des concerts endiablés et faire résonner à mille lieux l’écho de notre résistance, quand ils voudraient décider en catimini dans une petite salle de mairie de l’avenir de notre territoire pour 100 000 ans.

  • Faites tourner un maximum !        http://vmc.camp / sauvonslaforet@riseup

  • Tel média : 07 53 54 07 31  / Un point presse aura lieu à 19h à côté de la mairie, avec les différentes composantes de la lutte contre la poubelle nucléaire.

La suite du dossier Échange du bois de Mandres :

 

Repris de http://vmc.camp:

18 mai – Appel à rassemblement massif devant la mairie de Mandres !

Publicités

[ZAD Roybon] 2-3-4 Décembre : 3ème hiver d’occupation à Roybon

L’occupation se poursuit à Roybon et entame son 3ème hiver. Pour faire écho aux rencontres sur la forêt qui avaient eu lieu l’année dernière à la même époque, rassemblons nous les 2-3-4 décembre pour échanger, planter, construire, danser, chanter…

3iem-hiver

Vendredi 2 décembre

Rendez-vous à la Marquise à partir de 18h pour un repas vegan suivi, à 20h, de débats imagés sur les luttes de Gardanne et Syndiez avec des intervenants.

Samedi 3 décembre

de 10h à 12h et de 14h30 à 18h30

10h – 12h: Discussions interluttes avec des camarades d’ici et d’ailleurs / Plantations d’arbres fruitiers / Atelier assemblage bois pour la charpente d’une serre

12h: Repas végan

14h30 – 18h30: Discussions interluttes avec des camarades d’ici et d’ailleurs

19h: Repas vegan

20h00 : Interlude conte

Concert de Zoulouzbek Band

 

Dimanche 4 décembre

11h: Ballade dans les sous-bois des Avenières

14h Contes avec Pistil (anciennement Pustule l’Ardéchois)

Suite autogérée des discussions de la veille.

Toute la journée: Chantier bois et terre-paille à la barricade sud.

brkd-sud

N’hésitez pas à ramener du matériel pour les divers chantiers.

A très vite dans les bois!

[Bure] – Appel à manif de réoccupation, si expulsion

A Bure, les menaces d’expulsion commencent à se préciser autour de la forêt occupée de Mandres-en-Barrois, mais personne ne lâche rien !

Depuis plus d’une semaine le bois communal de Mandres-en-Barrois est investi par des opposant-e-s au projet de poubelle nucléaire CIGEO après une grande manifestation dimanche 19 juin où 200 personnes ont envahi le chantier, démonté les grilles, scié les clôtures, construit un préau de 50 m 2 et déclaré l’occupation ( http://vmc.camp/2016/06/19/ete-durgence-appel-a-occupation-et-resistance-face-aux-chantiers/ )

C’est la première fois en 20 ans de lutte contre la poubelle nucléaire qu’une zone stratégique du projet est occupée pour s’opposer physiquement à l’avancée des travaux. Depuis plus d’une semaine, plus qu’une occupation cette forêt est libérée, les vigiles ont disparu, les engins de déforestation également, on entend à nouveau le chant des oiseaux, des cabanes poussent dans les arbres comme des champignons. Chaque soir autour des repas collectifs des complicités se nouent entre habitant-e-s du coin, occupant-e-s, paysan-ne-s, associations et autres collectifs en lutte contre la poubelle nucléaire ( http://vmc.camp/2016/06/27/bure-premiere-semaine-doccupation/ )

Mardi 28 juin à 9h30, l’huissier de l’ANDRA, accompagné de vigiles et de gendarmes, est venu déposer une ordonnance de requête d’expulsion d’occupants sans droit ni titre ! La seule occupante sans droit ni titre, c’est l’ANDRA, dont les travaux sont illégaux, et qui colonise impunément le territoire depuis 20 ans à coup de pognon, de promesses d’emplois bidons, d’achats de terres et de consciences en tout genre… C’est bien elle qu’il faut expulser !

L’évacuation policière est sans doute imminente : mais ça n’arrêtera pas notre détermination à bloquer les travaux de CIGEO de multiples manières !

==> EN CAS D’EXPULSION, APPEL A MANIF’ DE RÉOCCUPATION ET POURSUITE DES BLOCAGES DES TRAVAUX
( http://vmc.camp/2016/06/28/appel-a-manif-de-reoccupation/ )
Le lendemain de l’expulsion, rendez-vous à 6h à Bure pour bloquer de multiples manières les travaux forestiers.
Le samedi suivant l’expulsion, rendez-vous à 11h au lavoir de Mandres-en-Barrois pour une manifestation de réoccupation joyeuse et déterminé !

Et en attendant, tant que nous sommes encore dans la forêt :
– toujours besoin de soutien sur place tôt le matin à partir de 6h, de matos, d’appui financier pour faire vivre l’occupation !
– Le week-end du 2 & 3 juillet, un chouette programme est prévu : marché paysan, déambulation festive, chantiers de construction, balades en forêt  ( http://vmc.camp/2016/06/28/week-end-en-foret-du-2-3-juillet-entre-champs-et-forets/ ) !

Faites tourner ce message partout pour se tenir prêt à toute expulsion et réagir au quart de tour ! Tenons nous prêt !

ON NE SORTIRA PLUS DU BOIS ! ANDRA, DÉGAGE, RÉSISTANCE ET AFFOUAGES !

Contact : sauvonslaforet@riseup.net / 07 58 65 48 89
Infos : vmc.camp  / burestop.eu / burezonelibre.noblogs.org

[Bure] – Occupation en cours, tout-e-s dans la forêt !

Bonjour tout le monde !

Le timing est certes pas top au vu du week-end de chantier à la ZAD, mais bon, voilà que les fronts se multiplient et que ce bon vieux « kyste » ne cesse plus de métastaser ses subversions un peu partout !

A très bientôt dans la forêt…

A Bure, dans la Meuse, voilà maintenant 6 jours que la forêt de Mandres est occupée et que les travaux de la poubelle nucléaire CIGEO dans ce joli bois de 220 ha sont interrompus. Préau, cabanes, tentes ont poussé plus vite que les champignons. Les barricades s’hérissent de banderoles et de petites tables pour l’accueil de quiconque voudrait passer un moment, une journée, quelques mois.

Chaque jour, de nouvelles rencontres se tissent sous les jeunes charmes, à l’orée des parcelles où les tas d’affouages attendent. Habitant-e-s et paysans du coin, soutiens des associations autour, nouveaux-elles… se retrouvent tous les jours dans le bois, et en soirée pour des moments conviviaux.

Cette forêt occupée retrouve sa fonction proprement communale. Elle est ce lieu commun dont nous avions besoin pour enraciner une bonne fois pour toute une opposition déterminée à la poubelle nucléaire et son monde.

Toutes les infos et les textes publiés pour l’instant sont disponible ici : http://vmc.camp/

Maintenant qu’on y est, on compte bien y rester. Et multiplier les appels à s’approprier cet espace, le faire vivre de mille manières.

Tout le monde est donc chaudement invité à la première FETE DE LA LIBERATION DU BOIS DE MANDRES le dimanche 26 juin !

http://vmc.camp/2016/06/21/le-26-juin-toutes-et-tous-a-la-fete-de-la-liberation-du-bois-de-mandres/

Au menu : grand banquet partagé, ballades de découvertes, chantiers de construction et de plantations, grande discussion sur la suite de l’occupation et des blocages des travaux…

Et tout le week-end, il se passera pleins de choses dans le bois, il est chaudement recommandé de passer, il y a d’innombrables choses à faire, construire, inventer pour ancrer la résistance dans cette forêt libérée.

ON NE LACHERA PLUS LE BOIS DE MANDRES ! ON NE NOUS ATOMISERA JAMAIS ! ANDRA DEGAGE, RESISTANCE ET AFFOUAGES !

Plus d’infos : vmc.camp / 07 58 65 48 89

13 et 14 juillet sur la ZAD NDDL – Invitation à des RENCONTRES « INTER-ZAD » autour de l’utilisation de l’occupation comme moyen de lutte contre l’aménagement du territoire et son monde

Ces dernières années, l’occupation comme moyen de lutte s’est fortement développée (en France et ailleurs), sous des formes et appellations diverses dont celle de ZAD. Ces espaces de résistances nous semblent ouvrir des brèches et des perspectives qu’il serait intéressant d’approfondir et de renforcer. Face à cet élan, la répression s’accroît aussi et d’autres écueils nous semblent se profiler. Bref il nous semble urgent et important d’en discuter.

Ainsi lors de la réunion inter comités de soutien à la lutte contre
l’aéroport, les 11 et 12 avril 2015, a été lancée l’idée
d’organiser une rencontre « inter-zad ».

Cette invitation s’adresse aux différentes composantes de luttes relatives à un projet d’aménagement du territoire avec pour point commun une occupation (en réflexion, en cours, ou terminée). Dans cette idée sont bienvenues également les habitant-e-s, voisin-e-s, collectifs de soutien qui ont des relations régulières avec l’occupation.

Cette rencontre prendra la forme de 2 jours de discussions et d’échanges. Elle aura lieu les 13 et 14 juillet, sur la ZAD NDDL, après le festival annuel de la Coordination des opposants à l’aéroport.

Parmi les thèmes que nous pouvons aborder, on peux citer : le partage d’expériences, la pertinence et les limites de l’occupation, la coordination et la solidarité, le maintien et l’amplification du rapport de force, l’autocritique, la vie quotidienne sur place, faire face à la répression, le rapport aux médias, le sens plus général du mouvement, la nécessité (ou pas….) de définir les termes, les débats qui fâchent…

D’après cette ébauche d’idées, on veut définir ensemble un programme plus précis. On attend avec impatience suggestions et propositions.

Pour nous contacter : interzad@riseup.net


P.S : cette invitation est a faire circuler dans vos réseaux et sur vos lieux d'occupation.
http://zad.nadir.org/spip.php?article3058