occupation

[Bure] – Occupation en cours, tout-e-s dans la forêt !

Bonjour tout le monde !

Le timing est certes pas top au vu du week-end de chantier à la ZAD, mais bon, voilà que les fronts se multiplient et que ce bon vieux « kyste » ne cesse plus de métastaser ses subversions un peu partout !

A très bientôt dans la forêt…

A Bure, dans la Meuse, voilà maintenant 6 jours que la forêt de Mandres est occupée et que les travaux de la poubelle nucléaire CIGEO dans ce joli bois de 220 ha sont interrompus. Préau, cabanes, tentes ont poussé plus vite que les champignons. Les barricades s’hérissent de banderoles et de petites tables pour l’accueil de quiconque voudrait passer un moment, une journée, quelques mois.

Chaque jour, de nouvelles rencontres se tissent sous les jeunes charmes, à l’orée des parcelles où les tas d’affouages attendent. Habitant-e-s et paysans du coin, soutiens des associations autour, nouveaux-elles… se retrouvent tous les jours dans le bois, et en soirée pour des moments conviviaux.

Cette forêt occupée retrouve sa fonction proprement communale. Elle est ce lieu commun dont nous avions besoin pour enraciner une bonne fois pour toute une opposition déterminée à la poubelle nucléaire et son monde.

Toutes les infos et les textes publiés pour l’instant sont disponible ici : http://vmc.camp/

Maintenant qu’on y est, on compte bien y rester. Et multiplier les appels à s’approprier cet espace, le faire vivre de mille manières.

Tout le monde est donc chaudement invité à la première FETE DE LA LIBERATION DU BOIS DE MANDRES le dimanche 26 juin !

http://vmc.camp/2016/06/21/le-26-juin-toutes-et-tous-a-la-fete-de-la-liberation-du-bois-de-mandres/

Au menu : grand banquet partagé, ballades de découvertes, chantiers de construction et de plantations, grande discussion sur la suite de l’occupation et des blocages des travaux…

Et tout le week-end, il se passera pleins de choses dans le bois, il est chaudement recommandé de passer, il y a d’innombrables choses à faire, construire, inventer pour ancrer la résistance dans cette forêt libérée.

ON NE LACHERA PLUS LE BOIS DE MANDRES ! ON NE NOUS ATOMISERA JAMAIS ! ANDRA DEGAGE, RESISTANCE ET AFFOUAGES !

Plus d’infos : vmc.camp / 07 58 65 48 89

13 et 14 juillet sur la ZAD NDDL – Invitation à des RENCONTRES « INTER-ZAD » autour de l’utilisation de l’occupation comme moyen de lutte contre l’aménagement du territoire et son monde

Ces dernières années, l’occupation comme moyen de lutte s’est fortement développée (en France et ailleurs), sous des formes et appellations diverses dont celle de ZAD. Ces espaces de résistances nous semblent ouvrir des brèches et des perspectives qu’il serait intéressant d’approfondir et de renforcer. Face à cet élan, la répression s’accroît aussi et d’autres écueils nous semblent se profiler. Bref il nous semble urgent et important d’en discuter.

Ainsi lors de la réunion inter comités de soutien à la lutte contre
l’aéroport, les 11 et 12 avril 2015, a été lancée l’idée
d’organiser une rencontre « inter-zad ».

Cette invitation s’adresse aux différentes composantes de luttes relatives à un projet d’aménagement du territoire avec pour point commun une occupation (en réflexion, en cours, ou terminée). Dans cette idée sont bienvenues également les habitant-e-s, voisin-e-s, collectifs de soutien qui ont des relations régulières avec l’occupation.

Cette rencontre prendra la forme de 2 jours de discussions et d’échanges. Elle aura lieu les 13 et 14 juillet, sur la ZAD NDDL, après le festival annuel de la Coordination des opposants à l’aéroport.

Parmi les thèmes que nous pouvons aborder, on peux citer : le partage d’expériences, la pertinence et les limites de l’occupation, la coordination et la solidarité, le maintien et l’amplification du rapport de force, l’autocritique, la vie quotidienne sur place, faire face à la répression, le rapport aux médias, le sens plus général du mouvement, la nécessité (ou pas….) de définir les termes, les débats qui fâchent…

D’après cette ébauche d’idées, on veut définir ensemble un programme plus précis. On attend avec impatience suggestions et propositions.

Pour nous contacter : interzad@riseup.net


P.S : cette invitation est a faire circuler dans vos réseaux et sur vos lieux d'occupation.
http://zad.nadir.org/spip.php?article3058

ZAD Roybon/Chambaran – Blocage des pierres de Pierre

Communiqué de presse du 4 décembre

Blocage des pierres de Pierre (& Vacances)

Ce matin, les opposantEs au Center Parcs ont empêché la reprise du chantier en bloquant l’accès des ouvriers outillés de tronçonneuses aux arbres de la forêt de Chambaran.

Parallèlement, un petit groupe de camarades faisait barrage face à deux camions chargés de pierres. Suite à la demande de la gendarmerie – accompagnée d’un huissier – de ne pas faire entrave au travail, nous avons délibéré et décidé d’un commun accord de démonter la barricade et de laisser avancer doucement, très doucement, les camions. Cette opération « escargot » s’est déroulée sur plusieurs heures dans le calme et la cohésion jusqu’au départ des camions. Le premier camion a fait marche arrière pour repartir, le second a quitté la zone peu après ; le chauffeur énervé a déchargé ses pierres, malgré la présence des copains derrière la benne. Suite à ces événements…

Voir l’article original 152 mots de plus

Communiqué « la forêt de Chambaran est à tou-te-s »

à venir : sam 6 déc – Marche aux flambeaux autour du chantier de Center parc

Ce dimanche 30 novembre 2014, plus d’un milliers de personnes et occupation d’une maison « la Marquise » à Roybon contre le Center Parcs. APPEL à soutenir le lancement de la ZAD de Roybon !

http://www.youtube.com/watch?v=1rrhFtEpcE4

http://youtu.be/1rrhFtEpcE4 Vidéo de la manif et occupation de la Marquizad – 30 nov 2014 à Roybon

30-11-2014-ZAD-Roybon_manifestation-sur-zone-deforestation-et-occupation678_w

Dimanche 30 novembre, nous nous sommes retrouvé-e-s à plus d’un millier de personnes à Roybon (Isère) pour nous opposer au projet de Center Parcs et nous réapproprier la forêt des Chambaran, volée par Pierre & Vacances (30 ct / m2). En traversant le site du chantier, nous avons montré que cette forêt est à tou-te-s, et nous avons constaté qu’elle est aujourd’hui détruite à toute vitesse pour un projet qui, en plus d’être inutile, se réalise sur argent public dans un déni démocratique ahurissant (cf. résultats de l’enquête publique).

Notre promenade s’est achevée à la maison forestière de « la Marquise », propriété abandonnée de l’ONF, que nous occupons massivement à partir d’aujourd’hui et jusqu’à l’abandon définitif du projet de Center Parcs.

Cette maison nous servira de base arrière pour organiser notre lutte pour une forêt sans Center Parcs. Cette lutte est la sœur d’autres mobilisations et l’occasion de montrer…

Voir l’article original 53 mots de plus

Chambaran / Center Parcs – 30/11 – APPEL à mobilisation PERMANENTE!

Appel national à mobilisation permanente contre le Center Parcs des Chambarans

Rendez-vous dimanche 30 novembre, midi, à Roybon (38).

Pique-nique, bal(l)ades, chansons, gadoue, gendarmes, vigiles, seront au rendez vous ! 

Faites circuler l’information ! Plus de détails ci-dessous.

Tout pour la mobilisation (affiches, argumentaire, photos du désastre, communiqués…) sur :
http://zadroybon.wordpress.com 

Affiche de<br />                             l'appel à mobilisation permanente

PS : Ramène tes bottes et ton imper !

***** Résumé du contexte *****

En à peu près un mois, la jolie forêt des Chambarans s’est transformée en ruine, jonchée d’arbres à terre, entassés, prêts à devenir des étagères en aggloméré. La terre est à nue, blessée par les imposantes machines qui y sont à l’œuvre. On ose à peine se demander ce qui est arrivé à tous les animaux qui habitaient là….

Vu du ciel, c’est encore plus choquant : déjà 30 hectares ont été défrichés.

Un « chantier vert », qu’ils disaient

La réalité, c’est que depuis l’accord du préfet il y a un mois, ça tronçonne, ça abat, ça broie, ça creuse à tour de bras. Et ce sans aucun respect des engagements de réalisation d’un chantier à faible impact environnemental (« chantier vert », disent-ils), pas de traces de modification graduelle du milieu, et on se demande bien quand le déplacement des espèces promis par Pierre et Vacances a pu être organisé.

La politique du fait accompli

Aujourd’hui, plusieurs recours sont déposés ou sur le point de l’être. Mais la société Pierre et Vacances choisit le passage en force. Espérant sans doute mettre la justice devant le fait accompli, comme cela a été fait ailleurs.

Sur le chantier, ça travaille de jour comme de nuit, la semaine et les weekends, et même les jours fériés. Coûte que coûte, Pierre et Vacances détruit la forêt des Chambarans à toute allure. En un mois, 35% de l’abattage prévu a été réalisé, dans deux mois, tout sera largement à terre.

Le vrai service public

Tout ceci se déroule sous l’œil vigilant et bienveillant des forces de l’ordre, qui, elles non plus, ne lésinent pas sur leur implication : patrouilles quotidiennes, en 4×4 et en motocross, et même surveillance aérienne en hélicoptère. On se demande en quoi surveiller un chantier privé relève du maintien de la paix, ou même tout simplement du service public ?

Le bien commun à protéger, c’est la forêt des Chambarans. C’est elle qu’il faut défendre si l’on se place du côté du service public. Et non pas défendre les intérêts de Pierre et Vacances qui privatise une forêt publique, avec la complicité des collectivités. Plus encore que la forêt, c’est même l’eau potable de toute la région qui est mise en danger par ce projet, et que nous cherchons à protéger.

ZAD partout !

La situation actuelle nécessite une mobilisation générale, permanente, large et déterminée.

Pour nos enfants, les animaux, la nature, la vie et la diversité, pour la démocratie réelle partout et la défense des biens communs, nous appelons à la vigilance et la protestation publique et à la désobéissance civile.

Contre le projet de Center Parcs et tous les projets inutiles imposés.

Rendez vous dimanche 30 novembre, Roybon, midi.

Passe le message à tes voisins.