préfet

Reprise des travaux à Notre Dame des Landes ? L’avis aux concernés

Suite aux annonces du préfet de Loire Atlantique sur une « reprise des travaux » à Notre Dame des Landes ( qui n’ont jamais commencé depuis 50 ans ! ), nous vous invitons  (à jeter votre télé ) lire les communiqués des habitants et résistants de Notre Dame des Landes, pour mettre les points sur les « i ».

« Reprise des travaux » ou opération de com ? : communiqué de l’ACIPA https://www.acipa-ndl.fr/actualites/communiques-de-presse/item/585-reprise-des-travaux-ou-operation-de-com

Communiqué d’habitant-e-s de la zad en réponse à l’appel d’offres du gouvernement : http://zad.nadir.org/spip.php?article3245

Suite à l’annonce publiée ce jour par le gouvernement d’un nouvel appel d’offre pour la construction d’un aéroport à Notre Dame des landes, nous tenons à rappeler notre détermination à empêcher toute tentative de démarrage des travaux ou d’expulsion de la zad. Il nous apparaît par ailleurs nécessaire de mettre en avant l’hypocrisie flagrante du gouvernement quant à ses préoccupations environnementales à la veille de la COP 21.

– Trahison des engagements du gouvernement

L’appel d’offre lancé par le gouvernement quant aux travaux de la desserte aéroportuaire est un signe de plus de sa volonté de passer en force et de trahir ses engagements publics de 2014 à ne pas « débuter les travaux avant l’épuisement de tous les recours juridiques actuellement déposés ». Cet épuisement était censé inclure l’ensemble des appels et pas seulement le passage en premier instance. Ces appels lancé par les associations , notamment ceux concernant la loi sur l’eau et les questions environnementales, n’ont toujours pas été jugés. Cette nouvelle annonce s’ajoute à la reprise des procédures d’expropriation et d’expulsion des locataires et paysans « historiques », ainsi qu’à sa campagne d’attaque médiatique contre le mouvement anti-aéroport et les habitants de la zad.

– Nouvelles mobilisations et convoi commun vers la COP 21

Dans ce contexte nous lançons une série de nouvelles mobilisations avec l’ensemble du mouvement anti-aéroport : occupants, paysans, associations, comités de soutien… Nous organisons, entre autre , un convoi en tracteurs et vélos qui partira de Notre dame des landes le 21 novembre pour se rendre à Paris lors de la COP21, sommet intergouvernemental sur le réchauffement climatique. Nous viendrons y dénoncer l’hypocrisie flagrante entre, d’une part, la volonté affichée à ce moment là par le gouvernement, de lutter contre le réchauffement climatique, et, d’autre part, la menace de revenir quelques semaines plus tard pour expulser la zad, détruire plus de 1600 ha de terres agricoles, de zones humides et d’habitats pour y construire un nouvel aéroport

– Densification de l’occupation de la zad et détermination à résister.

En attendant, l’occupation de la ZAD continue, les centaines d’hectares remis collectivement en cultures, ainsi que la soixantaine d’habitats, fermes, maisons, logis auto-construits s’envisagent sur le long terme, pour les quelques deux cents personnes qui vivent sur la zad ainsi que pour leur nombreux soutiens dans la région.

Nous résisterons ensemble dans toute notre diversité, sur les terres de Notre Dame des Landes et bien au-delà, face à toute tentative d’attaque de la ZAD et de démarrage des travaux. Nous l’avons déjà fait face à l’opération César en 2012. Nous sommes aujourd’hui plus fort-e-s encore grâce à l’énergie accumulée par le mouvement dans la région et ailleurs, et le soutien de plus de 200 comités locaux.

La multiplication actuelle des résistances face à des projets aussi inutiles que nuisibles nous conforte dans le fait qu’un grand mouvement s’est ouvert face à l’aménagement marchand du territoire, à la privatisation du vivant, ou encore à la disparition des terres agricoles. Ce mouvement porteur d’un immense espoir, laisse augurer de la possibilité d’autres manières de vivre, d’habiter, de travailler et de cultiver. Elles sont déjà à l’oeuvre et ne se laisseront pas écraser.

Ps : Nous souhaitons bien du courage à toutes les entreprises gagnantes de l’appel d’offre.

Un an après la mort de Rémi Fraisse, les conclusions accablantes de la Commission d’enquête citoyenne http://www.bastamag.net/Un-an-apres-la-mort-de-Remi-Fraisse-les-conclusions-accablantes-de-la

Mais … Les collecttifs de soutien à Notre Dame des Landes sont toujours la !

Action du collectif NDDL d’Indre Octobre 2015  : http://comite-indre-stherblain-soutien-nddl.blogspot.fr/2015/11/dessin-effet-mer.html

Testet – « J’ACCUSE LE PREFET THIERRY GENTILHOMME »

TARN / J’ACCUSE LE PREFET THIERRY GENTILHOMME.

Devant le silence des médias nationaux*, mis à part le Canard Enchaîné du 17 juin 2015 et mon billet mis en avant par Médiapart le 1er juillet, dans l’affaire de la destruction de la Métairie Neuve de Sivens, affaire que je dénonce publiquement depuis le 5 juin, j’accuse aujourd’hui ouvertement le préfet Thierry Gentilhomme d’avoir participé à la commission du délit de destruction de biens en réunion, notamment avec Thierry Carcenac et Maryline Lherm, ces trois personnes étant nommément visées dans plusieurs plaintes déposées depuis le 5 juin par des membres fondateurs du Comité Sivens.

C’est une accusation grave.

C’est sur le fondement de cette accusation que, dans l’affaire des paillotes Corses, le préfet Bonnet avait été condamné à 3 années d’emprisonnement et trois ans de privation de ses droits civiques et civils (voir… https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_paillotes ).

Les peines encourues sont de cinq ans d’emprisonnement, outre des peines complémentaires d’interdiction des droits civiques et civils et d’interdiction d’exercer une fonction publique pour une durée pouvant aller jusqu’à cinq années.

Relayé sur https://tantquilyauradesbouilles.wordpress.com/2015/07/06/message-du-comite-sivens-ecrivez-au-prefet-thierry-gentilhomme/ :

NDdL – Lettre ouverte du mouvement armé au préfet de Loire atlantique, M. Christian de Lavernée.

mardi 25 février 2014, par zadist

Lettre ouverte du mouvement armé au préfet de Loire atlantique, M. Christian de Lavernée. Sur la zad, le lundi 24 février 2014

Cher Christian,

Vous avez déclaré hier, « L’opposition institutionnelle à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes doit cesser d’être la vitrine légale d’un mouvement armé ». Il nous serait facile de vous reprocher, M. Le Préfet, de vouloir à votre tour briser des vitrines. Mais après la manifestation de samedi, autant l’avouer tout net et cesser enfin de nous cacher : nous sommes bel et bien un mouvement armé.

Nous sommes un mouvement armé de bon sens remuant et d’idées explosives, de palettes et de vis, de pierres parfois – même s’il y a ici plus de boue et de prairies, de carottes et de poireaux, d’humour et de tracteurs, d’objets hétéroclites prêts à former spontanément des barricades et d’un peu d’essence au cas où, d’aiguilles à coudre et de pieds de biche, de courage et de tendresse, de vélos et caravanes, de fermes et cabanes, de masques à gaz ou pas, de pansements pour nos blessés, de cantines collectives et chansons endiablées, de livres, tracts et journaux, d’éoliennes et de radios pirates, de radeaux et rateaux, de binettes, marteaux, pelles et pioches, de liens indestructibles et d’amitiés féroces, de ruses et de boucliers, d’arcs et de flêches pour faire plaisir à Monsieur Auxiette, de salamandres et tritons géants, de bottes et impers, de bombes de peinture et de lances à purin, de baudriers et de cordes, de grappins et de gratins, et d’un nombre toujours plus important de personnes qui ne vous laisseront pas détruire la zad.
Vous ne nous ferez pas rendre ces armes.

Et vous, M. Le préfet, quand cesserez vous d’être la vitrine légale d’un mouvement armé ?

Sincèrement,

Les Black Ploucs

Source : http://zad.nadir.org/spip.php?article2225