proces

ZAD Roybon : petite victoire ou plutôt un répit ?

Ce 23 décembre, le tribunal administratif de Grenoble a suspendu l’arrêté préfectoral du 3 octobre 2014 qui autorisait le projet au titre de la loi sur l’eau, donnant ainsi raison au blocage du chantier mis en œuvre progressivement depuis plus de deux mois sur la ZAD.

http://grenoble.tribunal-administratif.fr/A-savoir/Communiques/CENTER-PARCS

Communiqué :

Nous ne sommes plus étonné-e-s que Serge Perraud, le maire de Roybon continue de se positionner officiellement en faveur du projet. Celui-ci semble tisser des liens étroits avec Pierre et vacances au point de vouloir défendre ce projet en nom propre mais toujours en qualité de maire.

Nous n’en serions pas surpris-e-s car son groupe de transport (Scte Perraud et fils) a déjà été soupçonné d’avoir mis en œuvre des pratiques anti concurrentielles d’entente prohibé.

On vous invite à travailler dans ce sens et à nous communiquer les infos que vous pourrez trouver. Peut-être existe-t-il un lien entre ce groupe et Pierre et vacances.

Nous vous rappelons aussi qu’au fur et à mesure des évènements, le grand patronmaire  de Roybon tisse de plus en plus de liens avec des groupements a grosse tendance fasciste comme la secte patronale S.T.O.P (http://stopchefsdentreprises.com) et Mme d’Ornano, la représentante du front national de Grenoble avec qui il s’est affiché fièrement lors des manifs pro du 07/12.

Et nous sommes également en droit de nous poser la question de la présence de la société alternative sécurité  (185 cours liberation 38100 GRENOBLE) dans le village, bien installée vers la station service. Qui paye ces gens et Qui leur demande de suivre les véhicules en direction de la ZAD ?

Nous ne nous laisserons pas intimider par ces milices.

ANTIFA ANTIFA ANTIFAscistes !

Pierre et vacances a déclaré qu’il prenait la décision de se pourvoir en cassation auprès du conseil d’état.

Article tiré de Libération du 24 décembre :

« Si le tribunal administratif a suspendu l’arrêté préfectotal du 3 octobre 2014 qui autorisait le projet au titre de la loi sur l’eau, dans le même temps, il a rejeté trois recours qui attaquaient un second arrêté, -pris le 16 octobre- qui autorisait la destruction d’espèces protégées et de leurs habitants, en estimant « qu’aucun doute sérieux ne pesait sur sa légalité ».

C’est sur la base de cette double décision du tribunal administratif que l’équipe Pierre&Vacances- Center Parcs garantit qu’il est « légitime » de poursuivre le défrichement.

Soucieux de ne pas envenimer le débat, Center parcs va se rapprocher des services de l’Etat sur les modalités de reprise du chantier, dans un climat qu’il souhaite apaise et serein à la suite de ces décisions de justice »

Pierre et vacances prétend par cette décision pouvoir CONTINUER DE DÉFRICHER, à eux de trouver des bûcherons prêts à venir nous trouver…

PS : Les chiens nifleurs sont en poste à Roybon.

Les mutines et lutins de la forêt des Chambarans.

OL-Land: Audience publique sur la DUP du T3

Audience publique au Tribunal Administratif de Lyon,
184, rue Duguesclin 69003 Lyon (à 50m du cours Lafayette)

Ce jeudi 20 novembre 2014 à 14h, salle 4

pour les référés suspension contre la nouvelle déclaration d’utilité publique
sur l’aménagement et l’extension de T3 pour le stade de Décines.
(la première DUP avait été annulée le 10 avril 2013 par le Tribunal Administratif)
suite aux deux recours déposés :

– le 31 octobre par Déplacements Citoyens, Carton Rouge, Didier Paulin et
Jean-Claude Reverchon
– le 10 novembre par Étienne Tête pour le compte des expropriables concernés

Merci pour votre présence …..  SILENCIEUSE (dans un Tribunal c’est impératif)

OL-LAND – Procès des 4 opposants montés sur une machine afin de stopper les travaux

Ce jeudi 30/10 se tiendra l’audience en appel des 4 militant-e-s qui étaient monté sur deux tractopelles afin de bloquer les travaux des accès au Grand Stade sur la commune de Chassieu => Compte-rendu: Renvoi du procès au 5 Février 2015! A suivre…

Rappel des faits:

Mardi 15 octobre 2013, des fils et filles de butte – âgé-e-s de 15 à 60 ans!! – ont été arrêté-e-s pour avoir bloqué le chantier public d’accès au grand stade sur la commune de Chassieu. Hormis la mineure de l’histoire, les autres ont passé 48 heures en garde-à-vue et ont été présenté immédiatement devant le juge des libertés. Ils étaient passé en procès le 26 novembre 2013 en même temps que les protagonistes du premier blocage, en mai dernier. Ils savaient été interdits de visite à Chassieu et à Décines…

En parallèle ils ont fait appel et repassent donc en jugement ce jeudi 30/10 à la cour d’appel de Lyon, l’audience est à 13h30, donc RDV à 13h pour les soutenir!.

Merci de venir nombreux les soutenir!!

Cour d’Appel de Lyon

1 Rue du Palais de Justice, 69005 Lyon
04 72 77 30 30

 

PROCÈS REPOUSSÉ AU 5 FÉVRIER 2015 à 13h30

Articles de l’époque concernant cette action:

OL-Land – Compte-rendu du procès du 22/10/2014 d’Eric Pétetin

Amende pour Eric Pétetin après le blocage du chantier du Grand stade

Photo soutien tribunal

Le militant écologiste Eric Pétetin, dit « l’Indien » a été condamné mercredi à Lyon après avoir brièvement bloqué en janvier dernier le chantier du Grand stade de l’Olympique lyonnais.

Il s’est présenté à la barre de la 11e chambre correctionnelle pour répondre du délit « d’obstruction à l’exécution des travaux publics » et a été condamné à choisir :

  • soit il paye 900 euros d’amende
  • soit il fait 90 jours de prison.

Pour son avocat c’est un « truc pour mettre les pauvres en prison, et les riches dehors ».

Pour le concerné même si les faits sont avérés et reconnus sans difficulté, leur qualification demeure contestable et la décision de faire appel est déjà prise. La suite donc au prochain épisode…

 

Source: « Rue89Lyon » via « Lyon Première » (AFP)

 

Pour rappel de l’action concernée : voir l’article

28 oct – Ferme des mille vaches – Procès Amiens – Réservez le car.

>> Nous vous invitons à mobiliser et à remplir les cars pour le procès du mardi 28 octobre à Amiens.

De partout en France, des cars se mettent en place.

Un car partira du Rhône. S’il est plein, nous en ferons un deuxième ! C’est pourquoi il est urgent de nous signaler si vous souhaitez faire partie du voyage !

Pré-programme Procès du mardi 28 octobre 2014 à Amiens

Le 28/10, de 8h30 à 18h, 9 militants de la Confédération paysanne sont convoqués au pénal (dont Laurent Pinatel, notre porte-parole national, paysan dans la Loire, et Thierry Bonnamour, porte-parole de Savoie) pour les actions qu’ils ont menées depuis 1 an contre le chantier de l’usine des 1000 vaches. C’est le moment de montrer à Michel Ramery (le promoteur de la ferme des 1000 vaches) et aux pouvoirs publics la détermination des paysans contre ce projet emblématique de l’industrialisation de l’agriculture. Nous devons être des milliers à Amiens pour dire Non aux 1000 vaches et non à l’industrialisation à marche forcée de l’agriculture !

Au programme le 28 mars : Marche dans Amiens, films sur écran géant, groupes de musique connus, prises de parole des personnalités et soutiens, marché paysan, procès théâtralisé de l’industrialisation de l’agriculture, le programme sera riche !

Infos pratiques car Lyon-Amiens

Horaires :

– Aller lundi 27 octobre : départ St Martin en Haut 22h, arrêt à Lyon, Villefranche sur Saône… Arrivée à Amiens mardi 28 vers 7 ou 8h

– Retour mardi 28 octobre : Départ Amiens 17h. arrêts intermédiaires. Arrivée St Martin en Haut vers 2 ou 3h.

Tarif :

– devis en cours. Max 60 € aller-retour (peut-être moins),

– Nous contacter si difficultés financières.

– Pris en charge par la Conf pour les adhérents Conf

– Si vous ne pouvez pas vous rendre à Amiens, mais souhaitez financer une place, vous pouvez envoyer vos dons par chèque à l’ordre de confédération paysanne du rhone – 58 rue raulin – 69007 LYON.

– Vous pouvez aussi faire un don à la Confédération paysanne nationale,

Inscriptions :

auprès de Samuel : 04 78 38 33 97 – 69@confederationpaysanne.fr

Inscrivez vous vite : N’attendez pas le dernier moment, pour qu’on sache si on en réserve un deuxième !