tribunal

[Bure] Pluie de convocations à Bure !

Actualité sur Bure, la répression post-perquisitions fait rage…

INFORMATION À DIFFUSER LARGEMENT

En septembre dernier le juge d’instruction de Bar-le-Duc a supervisé une série de perquisitions opérées le 20 septembre 2017 dans le cadre d’une commission rogatoire suite aux dégradations commises à l’Hôtel- restaurant du site de l’Andra à Bure durant la semaine d’action de juin 2017.

Dans ce cadre, des enquêteurs de la Section de Recherche criminelle de la gendarmerie de Nancy mènent une enquête poussée qui s’étend plus largement aux événements antérieurs de l’été 2016, des 23 et 30 janvier 2017, du 18 février 2017, de mai 2017, de juin 2017, du 14 juillet 2017 et du 15 août 2017 et sans doute davantage. Depuis janvier 2017, les convocations en audition libre ou les citations à comparaître au tribunal se succèdent aléatoirement auprès de personnes dont les plaques d’immatriculation ont été relevées à l’occasion de ces événements, de personnes contrôlées ou conduites aux postes lors de contrôles routiers à différents moments de l’année, de personnes prétendument identifiées sur des photos, par leurs affaires perdues ou par des agents lors de journées de mobilisation, ou encore de militant-e-s associatifs en lutte contre le projet Cigéo.

Nous avons de bonnes raisons de penser que ces convocations vont aller en s’intensifiant au cours de l’année 2018 et qu’elles visent, à travers des enquêtes préliminaires liées aux plaintes en série déposées par des responsables de l’Andra ou des poursuites engagées à l’initiative du procureur de la république, à nourrir une procédure bien plus lourde destinée à étouffer la lutte avec sa judiciarisation et une intimidation policière (déjà très perceptible sur le terrain avec une présence constante et des coups de pression de la part des gendarmes mobiles). L’association de malfaiteurs est un cadre judiciaire maintes fois décrié, flou, fondé sur du délit d’intention et nourri par des présupposés sécuritaires du ministère de l’Intérieur. Sous couvert de convocation en audition libre ou en qualité de témoin, il s’agit progressivement de nourrir un dossier inconsistant au départ à à charge à l’arrivée. La méthode éprouvée en d’autres endroits est perverse et épuise les énergies, suscite les peurs, dissocie les militant-e-s avant de faire tomber un couperet judiciaire de milliers de pages quelques années plus tard, en resserrant le champ sur quelques obstiné-e-s considéré-e-s comme responsables en fin de course.

Face à cette répression de basse intensité, il est essentiel d’être solidaire-s contre la volonté de scinder le mouvement par les menaces, l’intimidation, de montrer notre cohésion au-delà de notre diversité d’opinions et de pratiques. C’est en communicant sur les convocations, en nous tenant informé-e-s les un-e-s les autres, en définissant collectivement nos lignes de défense et de résistance, en conservant notre farouche et joyeuse détermination à résister et en refusant de nourrir les fantasmes sécuritaires avec des déclarations en audition, que nous disperserons le fantasme d’une association de malfaiteurs, là où il y a surtout de notre part l’expression d’un furieux sentiment d’injustice et de révolte. Face une corruption organisée, institutionnalisée autour d’un projet radioactif qui progresse proportionnellement à l’omerta, la résignation et les mensonges scientifiques qu’il génère, nous ne nous laisserons pas atomiser, nous sommes nombreuses à vouloir vivre, créer et lutter ici, avec une vision politique et sociale qui va au-delà de la seule lutte antinucléaire !

Des chouettes hiboux de la legal team de Bure

EN CAS DE CONVOCATION OU D’INTERPELLATION

Contactez arr@riseup.net

* Si vous avez été contrôlé-e-s et/ou conduit-e-s au commissariat pour un délit quelconque autour de Bure

* Si vous êtes convoqué-e-s, afin que nous en discutions ensemble plutôt que vous restiez isolé-e-s face à cela

* Si vous avez été convoqué-e-s et auditionné-e-s par la police, pour que nous puissions déterminer ensemble des implications

* Si vous êtes convoqué-e-s devant un tribunal, pour une assistance juridique »

 

Si des personnes de la région lyonnaise sont concerné·es, n’hésitez pas à nous en faire part également, via mail ou formulaire de contact.

Publicités

[Lyon] – RDV devant le TGI ce lundi 25/01

Vidéo de l’action:

Notre Dame des Landes

soutienzad

Ces derniers temps, Manuel Valls n’a pas cessé de répéter son intention de faire aboutir ce projet inutile de l’aéroport de Notre Dame des Landes et d’en finir avec l’opposition à ce projet.

La répression contre les opposant-e-s s’intensifie (arrestations, gardes à vue, saisie des véhicules (agricoles ou non), convocations, comparutions…).

Le lundi 25 janvier 2016, la justice de Nantes va se prononcer sur l’expulsion des habitant-e-s et familles paysannes.

[Mise à jour du 25/01 à 14h15:
La justice s’est prononcée et confirme les expropriations!

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/notre-dame-des-landes-le-tribunal-de-grand-instance-xxxxx-1453720896

http://www.ledauphine.com/france-monde/2016/01/25/notre-dame-des-landes-les-expulsions-approuvees

L’État veut un nouveau Sivens en persévérant dans l’absurde…]

Dans le contexte actuel, nous ne savons pas quelle sera la teneur du délibéré mais nous vous appelons à venir bruyamment au rassemblement ce jour là,

Lundi 25/01/2016 à 18h
TGI de Lyon
67, Rue Servient

afin de nous mobiliser pour parer à toute éventualité et apporter notre soutien à tous les opposants où qu’ils soient à cet aéroport.

Nous serons très en colère…
Alors ramène ta casserole pour faire du bruit!

casserolade

Venez nombreux-ses!

PS: de fait, la réunion publique prévue ce soir-là est décalée à 20h, même endroit. Cliquer ICI

ZAD Roybon – Invitation 15, 16, 17 et 18 Juillet!

Bien que l’appel à soutien sur la ZAD du Collectif de soutien Grenoblois
soit maintenu, et que les occupants de la forêt maintiennent leur appel
à l’occupation de la Zone à Défendre de Roybon aujourd’hui et ce jusque
l’abandon définitif des projets de construction de Pierre et Vacance
dans la forêt des Chambarans

DU 15 AU 18 JUILLET : CHAMBAR SUR LES CHAMBARANS !!!

Après 8 années de bataille face au géant Pierre & Vacance, spécialiste
du saccage de l’environnement et de détournement de l’argent public, une
étape décisive se joue jeudi 16 Juillet au tribunal de Grenoble.

Proposition : ENRACINONS LA RESISTANCE !!!

Retrouvons-nous à la maison de la Marquise pour unir nos forces et nous
retrouver dans une ambiance champêtre et familiale.

AU PROGRAMME :

Mercredi 15 Juillet :

Projection en extérieur du film « Ne vivons plus comme des esclaves » de
Yanis Youlountas.

Jeudi 16 Juillet :

Date limite du délibéré du tribunal administratif : Fêtons ensemble la
victoire !!! Fête de village à l’ancienne : Jeux, pétanque, mât de
cocagne, ventrigliss, course en sac, apéro electro !!!

Vendredi 17 et Samedi 18 Juillet :

Débats, échange de savoir, ateliers de grimpe, graffiti végétal, balades
natures, alternative énergétiques, survie…

scène ouverte à tout et tout le week end !!

CONCERTS : Until Man Exist No More , Companikta + pleins d’autres !!

L’affiche est dispo ici: Cliquez-là!

+ bon article du site du collectif Bouilles => https://tantquilyauradesbouilles.wordpress.com/2015/07/13/en-juillet-venez-pousser-pierre-en-grandes-vacances/

ZAD Roybon : petite victoire ou plutôt un répit ?

Ce 23 décembre, le tribunal administratif de Grenoble a suspendu l’arrêté préfectoral du 3 octobre 2014 qui autorisait le projet au titre de la loi sur l’eau, donnant ainsi raison au blocage du chantier mis en œuvre progressivement depuis plus de deux mois sur la ZAD.

http://grenoble.tribunal-administratif.fr/A-savoir/Communiques/CENTER-PARCS

Communiqué :

Nous ne sommes plus étonné-e-s que Serge Perraud, le maire de Roybon continue de se positionner officiellement en faveur du projet. Celui-ci semble tisser des liens étroits avec Pierre et vacances au point de vouloir défendre ce projet en nom propre mais toujours en qualité de maire.

Nous n’en serions pas surpris-e-s car son groupe de transport (Scte Perraud et fils) a déjà été soupçonné d’avoir mis en œuvre des pratiques anti concurrentielles d’entente prohibé.

On vous invite à travailler dans ce sens et à nous communiquer les infos que vous pourrez trouver. Peut-être existe-t-il un lien entre ce groupe et Pierre et vacances.

Nous vous rappelons aussi qu’au fur et à mesure des évènements, le grand patronmaire  de Roybon tisse de plus en plus de liens avec des groupements a grosse tendance fasciste comme la secte patronale S.T.O.P (http://stopchefsdentreprises.com) et Mme d’Ornano, la représentante du front national de Grenoble avec qui il s’est affiché fièrement lors des manifs pro du 07/12.

Et nous sommes également en droit de nous poser la question de la présence de la société alternative sécurité  (185 cours liberation 38100 GRENOBLE) dans le village, bien installée vers la station service. Qui paye ces gens et Qui leur demande de suivre les véhicules en direction de la ZAD ?

Nous ne nous laisserons pas intimider par ces milices.

ANTIFA ANTIFA ANTIFAscistes !

Pierre et vacances a déclaré qu’il prenait la décision de se pourvoir en cassation auprès du conseil d’état.

Article tiré de Libération du 24 décembre :

« Si le tribunal administratif a suspendu l’arrêté préfectotal du 3 octobre 2014 qui autorisait le projet au titre de la loi sur l’eau, dans le même temps, il a rejeté trois recours qui attaquaient un second arrêté, -pris le 16 octobre- qui autorisait la destruction d’espèces protégées et de leurs habitants, en estimant « qu’aucun doute sérieux ne pesait sur sa légalité ».

C’est sur la base de cette double décision du tribunal administratif que l’équipe Pierre&Vacances- Center Parcs garantit qu’il est « légitime » de poursuivre le défrichement.

Soucieux de ne pas envenimer le débat, Center parcs va se rapprocher des services de l’Etat sur les modalités de reprise du chantier, dans un climat qu’il souhaite apaise et serein à la suite de ces décisions de justice »

Pierre et vacances prétend par cette décision pouvoir CONTINUER DE DÉFRICHER, à eux de trouver des bûcherons prêts à venir nous trouver…

PS : Les chiens nifleurs sont en poste à Roybon.

Les mutines et lutins de la forêt des Chambarans.

OL-Land: Audience publique sur la DUP du T3

Audience publique au Tribunal Administratif de Lyon,
184, rue Duguesclin 69003 Lyon (à 50m du cours Lafayette)

Ce jeudi 20 novembre 2014 à 14h, salle 4

pour les référés suspension contre la nouvelle déclaration d’utilité publique
sur l’aménagement et l’extension de T3 pour le stade de Décines.
(la première DUP avait été annulée le 10 avril 2013 par le Tribunal Administratif)
suite aux deux recours déposés :

– le 31 octobre par Déplacements Citoyens, Carton Rouge, Didier Paulin et
Jean-Claude Reverchon
– le 10 novembre par Étienne Tête pour le compte des expropriables concernés

Merci pour votre présence …..  SILENCIEUSE (dans un Tribunal c’est impératif)